Jérôme Bloch (360crossmedia): Tendances 2022: metavideo, culture et formation.

Lancée avec fracas par Facebook en 2021, le concept de « metavideo » va envahir la communication interne et externe des entreprises ainsi que la transmission de compétences. Selon Jérôme Bloch, CEO de 360crossmedia, ce concept donnant l’illusion du réel aux spectateurs va arriver en tête des tendances de l’année à venir. Analyse.


Première tendance: créer des metavideos

Il aura fallu 18 mois à la plupart des entreprises pour commencer à maîtriser Zoom, Webex, Teams et consorts. Or à peine les difficultés techniques sont-elles surmontées qu’apparaît le vrai problème: l’engagement des spectateurs face à des contenus souvent ennuyeux. Qui rêve d’assister dans son salon au streaming d’une conférence filmé du fond de la salle? Qui écoute un auditeur qui ne le regarde pas dans les yeux? L’avenir réside dans la metavideo, une vidéo optimisée dotée d’un cadre qui se rapproche le plus possible au réel, ou mieux encore, qui crée un environnement digital capable de surpasser la réalité. Au Luxembourg, la conférence annuelle de l’ATEL par exemple a innové dans ce sens et a atteint plus de 24.000 vues alors que l’association compte à 300 membres. La clé pour pouvoir utiliser ce type de technologies consiste à résoudre le problème des vidéos traditionnelles: un coût souvent prohibitif et des délais de productions déphasés de notre époque ‘instantanée’. De nombreuses solutions existent, mais seules les entreprises disposant d’une solide culture digitale sont capables de les mettre en œuvre.

BGS07673 (Large).jpg

«L’avenir réside dans la metavideo, une vidéo optimisée qui crée un environnement digital capable de surpasser la réalité».

Deuxième tendance: consolider sa culture d’entreprise

 

Le télétravail a remis la culture d’entreprise au centre des débats: les entreprises ont réalisé qu’elle agit comme un véritable système d’exploitation pour l’ensemble des collaborateurs, où qu’ils soient. Les sociétés disposant de cultures fortes ont réussi à poursuivre leur activité sans difficulté pendant le confinement, alors que les autres ont joué au chat et à la souris avec leurs employés. À la clé, des écarts de productivité représentant des sommes très importantes. La deuxième tendance 2022 va inciter les entreprises à rendre leur culture d’entreprise plus tangible, un peu comme ces firmes de la Silicon Valley qui portent leurs slogans sur les vêtements. Leadership, HR, communication, ventes, production, soft skills,… Chaque aspect de l’entreprise va être documenté et partagé pour attirer, former et garder les meilleurs employés. Cet investissement se révélera d’autant plus stratégiques que la nouvelle génération est capable aujourd’hui de rejoindre une entreprise proposant des salaires moins élevés, mais des valeurs et une culture plus fortes.

Troisième tendance: la formation

Dans le même ordre d’idée, la formation va permettre aux employés d’évoluer en même temps que leur employeur, condition sine qua non pour faire durer la relation. La nouvelle génération de collaborateurs souhaite enrichir ses compétences au fil de son parcours professionnel pour accéder à de nouvelles opportunités de carrière. Ceci change radicalement la relation employeurs-employé, le premier devant absolument booster les compétences du second, tout en veillant à lui offrir des perspectives réduisant les chances d’un départ vers une autre entreprise. Ceci concerne les hard skills – régulation, cybersécurité, etc – mais également les soft skills: comment utiliser Linkedin, la prise de parole en public, la maîtrise de nouveaux outils comme Zoom ou l’art du management. In fine, ceci crée une relation win-win apte à une forte création de valeur.