Thomas Barrett (Ambassadeur des États-Unis au Luxembourg) : L'importance des valeurs partagées 

L'ambassadeur des États-Unis au Luxembourg, Thomas Barrett, qui a récemment présenté ses lettres de créance à SAR le Grand-Duc Henri, évoque les liens historiques, financiers et culturels forts des États-Unis avec le Luxembourg. Il souligne l'importance des valeurs communes sur des questions telles que les droits de l'homme, la lutte contre le changement climatique et les échanges éducatifs et culturels. 

 

Pouvez-vous décrire votre itinéraire au Luxembourg en quelques mots ? 

La première étape que les ambassadeurs doivent franchir lorsqu'ils sont affectés dans un nouveau pays est le protocole de présentation de leurs lettres de créance. J'ai eu l'honneur d'être reçu par SAR le Grand-Duc Henri en février. Depuis lors, j'ai rencontré le Premier ministre Xavier Bettel et de nombreux responsables du gouvernement luxembourgeois. J’ai été tenu très occupé par la visite d’un certain nombre d'entreprises, de médias et d'autres organisations locales. Mon premier événement public a été le 77e anniversaire de la libération du Luxembourg, célébré à Vianden. Je suis allé plusieurs fois au cimetière américain de Luxembourg et j'ai pour objectif de visiter de nombreux autres mémoriaux et participer à des événements pour garder ces souvenirs vivants. 

« L'importance d'alliances solides fondées sur des valeurs communes se démontre aujourd'hui plus clairement que jamais. », Thomas Barrett

 

Thomas Barrett 8x10.jpg

Quelles sont vos priorités en tant qu'ambassadeur des États-Unis au Luxembourg ? 

L'importance d'alliances fortes bâties sur des valeurs communes se démontre aujourd'hui plus clairement que jamais. Je vois des opportunités pour renforcer le partenariat bilatéral entre le Luxembourg et les États-Unis construit sur la pierre angulaire du commerce et de l'investissement. J'ai l'intention d'élargir la coopération aux frontières de l'espace et dans la lutte contre le changement climatique, une priorité clé pour l'administration Biden. Cette année, les États-Unis et le Luxembourg siègent ensemble au Conseil des droits de l'homme des Nations Unies, où nous travaillerons ensemble pour demander des comptes à ceux qui violent ces droits et libertés fondamentaux. Une autre priorité réside dans le renforcement de nos solides liens culturels, y compris l'éducation, les échanges, la culture populaire et les événements commémoratifs. Je suis enthousiasmé par les événements culturels Esch 2022 qui réuniront une foule d'artistes musicaux américains de premier plan. 

 

Comment décririez-vous les relations bilatérales entre votre pays et le Luxembourg ? 

Mon rôle a été facilité dans la mesure où je peux m'appuyer sur la relation déjà forte et positive entre nos deux pays qui découle de notre histoire commune pendant la Seconde Guerre mondiale et qui s'est épanouie grâce à la coopération dans les domaines de l'investissement, du commerce et de la défense, ainsi que nos liens culturels communs. Nos pays resteront toujours intraitables pour défendre les valeurs de la démocratie, des droits de l'homme et de l'État de droit. En tant que membre fondateur de l'organisation qui a conduit à l'Union européenne d'aujourd'hui, ainsi que de l'OTAN, de l'ONU et de l'OCDE, le Luxembourg fait partie de l'épine dorsale du système international qui est et restera la clé de la politique étrangère américaine politiquement, économiquement, et culturellement.