Ilias Georgopoulos (Multiconcept Fund Management S.A.) : l’approche 4 S

La Substance, la Sûreté, le Service et la durabilité (Sustainability) : les 4S qui guident la croissance de Multiconcept Fund Management. Une interview de son CEO, Ilias Georgopoulos.

Pouvez-vous présenter Multiconcept Fund Management S.A. en quelques mots?

En tant que Supermanco, Multiconcept Fund Management S.A. détient la double licence UCITS et AIFM. Elle appartient à 100 % à Credit Suisse Group AG et gère 17,8 milliards d’euros d’actifs au 30 Novembre 2019 grâce à une équipe de 35 personnes réparties au Luxembourg et le groupe. Nous servons plus d'une cinquantaine

de clients tiers et une centaine de contreparties, dont l’activité se partage équitablement entre UCITS et AIF. Notre croissance s’est accélérée en 2019 de presque 6 milliards, surtout dans l’alternatif et dans la deuxième moitié de l’année. Notre stratégie de croissance repose sur les 4 « S ». En premier lieu, la Substance notamment via la fourniture de la gamme complète des services et produits nécessaires pour les UCITS et AIF au Luxembourg et en Irlande. Second point, la Sûreté, en faisant partie d’un groupe bancaire et en exerçant sous la surveillance de trois régulateurs : la CSSF au Grand-Duché, la CBI en Irlande et la FINMA en Suisse. Troisième élément, le Service. Notre personnel ultra-qualifié dispose en moyenne de plus de 12 ans d’expérience relative aux fonds et s’appuie sur une structure adéquate au besoin de nos clients. Dernière facette, la Durabilité (Sustainability en anglais) consiste à conjuguer les critères ESG, de la finance verte et de la diversité. Ces 4 S agissent donc comme des piliers pour soutenir l’évolution du secteur financier au Luxembourg et à l’international de nos clients.

 

«  Vous achèterez bientôt un morceau d’immeuble comme une action. »

Comment évoluent les besoins de vos clients ?

Nous identifions encore des opportunités au niveau des UCITS et nous vivons la croissance des fonds alternatifs, ce qui explique la répartition équilibrée dans nos activités. Pour les seuls fonds alternatifs, nous constatons un nombre croissant de demandes dans les quatre secteurs principaux, c’est- à-dire l’infrastructure, le PE/RE et les fonds Dept. Néanmoins, l’accent est de plus en plus mis par les clients sur l’impact équilibré entre performance et durabilité. Nous sommes concentrés sur les trois principaux types de clients institutionnels - les fonds de pension, les global asset managers et les institutions financières – et remarquons une hausse de demandes de solutions institutionnelles par des family offices et des UHNWI. Pour satisfaire ces profils spécifiques, nous nous appuyions sur notre infrastructure groupe et l’excellente connaissance de nos clients. L’augmentation de la réglementation amène le marché à maturité, et donc à une consolidation, se traduisant surtout par l’externalisation de la fonction « société de gestion » de fonds à des sociétés comme la nôtre, où la qualité de services, la vision à long terme et le bilan comptable favorable protègent les clients institutionnels. Actuellement nous profitions pleinement de cette consolidation.

Quels sont les challenges et opportunités du marché ?

Les produits alternatifs constituent, sans surprise, la principale opportunité du marché, dans la mesure où le secteur connaît une croissance se chiffrant en milliards. La digitalisation représente également une chance, et ce, pour deux raisons différentes. Tout d’abord, la facilité d’accès à l’information grâce aux supports numériques offre de nombreuses possibilités de reporting, de contrôle et même d’activité de souscription/rachat dans un fonds. Ensuite l’innovation digitale va forcément révolutionner nos activités, comme par exemple la tokenisation des investissements qui vont permettre aux acteurs ayant l’habitude de travailler avec les UCITS de se trouver dans une position idéale pour affronter la transformation de ces actifs « durs », en actifs dématérialisés, rendant l’activité comparable à des échanges boursiers. Vous achèterez bientôt un morceau d’immeuble comme une action. Un point d’attention est nécessaire : Le succès du Luxembourg réside depuis toujours dans les produits régulés et les réglementations les accompagnant tout en produisant des talents qui les comprennent et sont capables de les faire évoluer. Le challenge sera de sauvegarder cet équilibre en vue de répondre aux attentes des investisseurs institutionnels.