Julien Pillot (INOWAI) : le marché de bureaux en pleine transformation

Après une année marquée par les confinements, le marché de bureaux reprend fort, en intégrant de nombreuses évolutions. Une interview de Julien Pillot Head of ‘Office Agency’ d’INOWAI.

Comment analysez-vous l’évolution du marché de bureau cette année ?

Après un démarrage assez calme, de nombreuses sociétés ont lancé leurs recherches de nouveaux bureaux dès avril, pour différentes raisons : absorber des recrutements, développer le « shared desk » afin d’optimiser l’occupation des espaces ou décentraliser une partie de leurs équipes en périphérie de la ville, notamment à Belval. Désormais, les sociétés étudient les questions liées à la fin du moratoire. Comment accueillir les frontaliers tout en respectant la distanciation ? Comment rapatrier des consultants qui ne peuvent plus travailler chez les clients ?

« Le taux de vacance reste inférieur à 4% »

Quelles sont les tendances actuelles ?


Elles sont nombreuses ! D’abord la sécurité : les techniques des immeubles ont été améliorées pour répondre aux enjeux sanitaires avec par exemple des ascenseurs sans contact et désinfectés par éclairages UV ou l’installation de meilleurs filtres à air. Ensuite le bien-être avec une émergence de certifications telle que le label Well qui place l’utilisateur des bureaux au cœur des préoccupation (et prévoit par exemple des escaliers monumentaux pour inciter au mouvement, des capteurs de CO2 pour mesurer la qualité de l’air et des éclairages

Julien Pillot 2.jpg

respectant des rythmes circadiens pour le confort et le bien-être. Je pense ensuite aux services :au lieu de ramener du travail à la maison, pourquoi ne pas offrir au travail ce qu’on ne trouve pas nécessairement à la maison :  conciergerie, fitness, espace de détente, espaces extérieurs aménagés.  Le projet Printzipal offre par exemple un immense jardin avec du mobilier et des prises électriques où les employés peuvent travailler en plein air. Puis bien sûr les certifications SMART permettant de réserver une salle ou un parking de manière connectée et enfin les considérations ESG, avec des constructions « cradle to cradle » entièrement démontables et recyclables, ou avec faible émission de CO²… Toutes ces tendances facilitent une véritable transformation des habitudes de travail avec une priorité désormais donnée à la collaboration dans des espaces plus petits mais plus nombreux, aux shared desks ou au co-working ou encore au bureaux satellites répondant à une problématique de mobilité et de flexibilité.

« Nous disposons d’outils et d’équipes en Project Management afin de proposer une offre à 360 degrés et des solutions clé en main ».

Comment INOWAI s’adapte-t-il à ces changements ?

D’un point de vue technologique, avec le confinement, nous avons numérisé plus de 25% de notre parc immobilier pour faciliter des visites à distance.

Au-delà de ça, nous complétons nos services. Dans le passé, notre mission était surtout de trouver une surface répondant aux besoins en termes de localisation et de surface. Aujourd’hui, nous accompagnons les sociétés et leurs représentants dont l’immobilier n’est pas forcément la spécialité, dans la prise en compte des nouvelles tendances, nous analysons quelles sont les priorités dans les besoins (mobilité / développement durable / localisation / emplacements de parking / budget / visibilité / attractivité pour les futurs collaborateurs) : les variables sont nombreuses  et disposons de spécialistes en project management afin de proposer une offre à 360 degrés et des livraisons de bureaux « clé en main ». . Ce qui est certain, c’est que le marché se porte toujours très bien, avec un taux de vacance inférieur à 4%, des loyers en hausse au Centre-ville, à la cloche d’or, au Kirchberg, à la Gare et dans des districts en pleine mue tels que Belval et Howald pour ce citer qu’eux, / Les investisseurs conservent égalementun intérêt toujours très important séduits par la stabilité et qualité du marché. Celle-ci s’explique par l’approche peu spéculative du Grand-Duché : il y a peu de projets neufs, la plupart sont en tout ou partie préloués et la demande reste soutenue.

 

Julien Pillot

Head of ‘Office Agency’