Serge Krancenblum et Christian Heinen (IQ-EQ) : Nouvelle marque, nouvelles ambitions

SGG, la quatrième société mondiale de services aux investisseurs, vient d’être rebaptisée IQ-EQ - une nouvelle identité destinée à incarner les valeurs fondamentales du groupe, déclarent Serge Krancenblum, Executive Chairman du groupe et Christian Heinen, Managing Director de IQ-EQ Luxembourg.

 

Pouvez-vous décrire l'objectif du rebranding d'IQ-EQ ?

 

Serge Krancenblum (SK) : Notre objectif principal consistait à rassembler tous nos employés sous une nouvelle marque unique et puissante, surtout après l'acquisition récente de plusieurs sociétés, dont deux importantes. Nous souhaitons voir l’ensemble des membres de notre équipe partager les mêmes valeurs et embrasser ce qui est pour nous une noble mission: soutenir les investisseurs dans la préservation et la croissance de leurs actifs, mais aussi les aider à s’assurer de la pleine conformité de leur entreprise face aux règles d'un monde en constante évolution. Dans une perspective plus large, nous aidons des centres d'investissement comme le Luxembourg à demeurer des juridictions d'excellence pour les investissements transfrontaliers. Les employés d'IQ-EQ peuvent être fiers de leur mission.

 

Christian Heinen (CH) : La marque IQ-EQ représente l’aboutissement d'un important processus de réflexion, réalisé sur la base d’un dialogue approfondi avec les personnes les plus importantes pour notre entreprise : nos clients, nos partenaires et nos propres collaborateurs. Le nom choisi ne représente pas seulement une image de marque, il traduit notre philosophie et la façon dont nous fonctionnons : IQ, ou quotient intellectuel, fait référence à notre expertise technique approfondie, tandis que EQ, le quotient émotionnel, reflète notre profonde compréhension des besoins de nos clients. Notre entreprise reste toujours disponible et prête à investir du temps afin de mieux les connaître. IQ-EQ nous rappelle constamment notre ADN : une combinaison unique de savoir-faire -« know how »- et de connaissance de nos clients -« know you »-.

 

"Notre industrie génère 1,3 milliard d'euros de recettes fiscales directes et indirectes au Luxembourg."

Que réserve l'avenir du groupe élargi ?

 

SK : Nous cherchons toujours à aider et soutenir nos clients en leur fournissant de nouveaux services pour leur permettre de respecter les nouvelles réglementations. Ceci reste la raison pour laquelle nous sommes toujours à la recherche de nouvelles acquisitions d'entreprises spécialisées. Le rachat récent de Lawson Conner, par exemple, nous permet de faciliter le reporting réglementaire pour les gestionnaires d'actifs. L'entreprise a créé un logiciel spécialisé pour automatiser des processus laborieux et minutieux, permettant ainsi à nos clients d'économiser du temps et de l'argent.

 

CH : Au Luxembourg, l'objectif principal consiste à rendre l'intégration de notre groupe élargi extrêmement  fluide et transparente, tout en veillant à fournir en permanence le plus haut niveau de service. Nous avons revu nos procédures et notre technologie en fonction de notre offre globale et nous avons également recruté des professionnels chevronnés dans nos différents secteurs d'activité afin d’offrir des services à valeur ajoutée à nos clients.

 

Une deuxième priorité consiste à tirer parti de notre réseau étendu, en établissant des liens avec d'autres bureaux ayant des clients potentiellement intéressés par une collaboration avec le Luxembourg. Nous investissons du temps pour nous unir et créer un groupe collaboratif de plus de 2 450 personnes, dans 23 juridictions, partageant nos objectifs de croissance.

 

Quelle évolution anticipez-vous dans l'économie locale et mondiale ?

 

SK : Nous vivons une période d'incertitude, mais des centres financiers internationaux stables comme le Luxembourg peuvent bénéficier d’une telle situation. Les investisseurs trouvent ici une juridiction parfaite pour atteindre leurs objectifs, en particulier dans le contexte du Brexit. Notre industrie emploie 4 000 personnes au Grand-Duché et génère 1,3 milliard d'euros de recettes fiscales directes et indirectes. Toutefois, l'incertitude impacte négativement l'économie en général. Vous pouvez le constater au Royaume-Uni, où l'investissement demeure en baisse et au niveau mondial, où les différends commerciaux américains et chinois impactent directement la croissance. En qualité d’acteur mondial, IQ-EQ agit afin d’atténuer les risques pour ses clients. Grâce à nous, nos clients peuvent établir leur plateforme et mettre en œuvre des stratégies d'investissement ambitieuses partout dans le monde. 

 

CH : L'industrie financière du Grand-Duché se trouve actuellement guidée par les fonds d'investissement. L'industrie des UCITS arrive aujourd'hui à maturité, mais les investissements en Private Equity et en immobilier, par exemple, connaissent une croissance à deux chiffres. Les classes d'actifs alternatifs se développent très rapidement. Le Luxembourg reste le pays de prédilection des gestionnaires de fonds alternatifs structurant leurs investissements au travers de fonds réglementés ou non réglementés comme les SOPARFI. Toutes les parties prenantes au Luxembourg doivent travailler ensemble afin de maintenir cette dynamique positive.

© 360Crossmedia

Screenshot 2020-07-10 at 12.51.48.png