top of page

Comment prévoir plus et mieux, pour faire face aux crises ?   

Les crises, combinées aux perturbations causées par les pandémies ou autre événement macroéconomique, imposent aux financiers et trésoriers de se concentrer sur l'analyse prédictive. Elle consiste à utiliser les données et les modèles historiques et à intégrer une partie d’hypothèses pour tester des scénarios. Les trésoriers doivent prévoir les risques et anticiper les problèmes de manière proactive, à condition d'envisager de nouvelles solutions informatiques provenant de fournisseurs de pointe et spécialisés. La technologie est une chose, la mettre en œuvre correctement en est une autre. Un soutien externe et des partenaires de confiance sont nécessaires pour développer les bonnes approches et améliorer le reporting. La trésorerie en temps réel améliore les processus décisionnels mais elle impose un accès plus rapide aux données.  

 

« Avoir une longueur d’avance sur ses pairs, c’est recruter différemment » 

 

Laurent de Buyser.jpeg

Co-fondateur d’Intensum, groupe de conseil européen indépendant, Laurent de Buyser nous partage sa vision de l’avenir. Interview.

Laurent de Buyser (Intensum) : analyse prédictive et analyse des données pour mieux naviguer dans la tempête 

Quels sont, selon vous, les défis à venir ?   

Le premier défi consiste à convaincre les directions d'investir dans la transformation numérique. Le second consiste à choisir la technologie la plus adéquate, si possible intégrée, pour accéder à un maximum de données. Pour mettre en œuvre une trésorerie "en temps réel", nous avons besoin de meilleures solutions informatiques, de ne pas utiliser de feuilles de calcul et de pouvoir produire automatiquement des rapports à intégrer dans des tableaux de bord personnalisables rapidement. Cela nécessite de repenser l'ensemble de la fonction financière. Une fois la technologie choisie, nous avons besoin de partenaires solides pour accompagner la mise en œuvre et former les équipes.  

La situation économique peut changer très rapidement. L'agilité et la proactivité deviennent alors des attributs clés pour les trésoriers. Pour réaliser des prévisions, des modélisations, des scénarios et des tests de sensibilité nous nous appuyons sur des données internes et externes. Nous découvrons aujourd’hui la grande valeur des données, à condition d’en faire bon usage. Et si leur accès n'est pas formalisé et automatisé, aucune chance de les utiliser correctement. 

Apprendre à diriger des trésoreries intelligentes  

Pour une gestion plus dynamique et une trésorerie « à la demande », les trésoriers doivent mettre en place de nouveaux outils, au lieu de brancher des modules externes sur l'architecture informatique existante. Un processus de transformation aussi long implique adaptation, flexibilité et compétences. Il conduit à un recrutement de nouvelles compétences. Avoir une longueur d’avance sur ses pairs, c’est recruter différemment. Les nouveaux talents ont besoin de curiosité, d'empathie pour les nouvelles technologies, de créativité et d'ouverture d'esprit pour adopter le niveau d'examen requis lors de l'analyse des chiffres. La diversité dans la composition des équipes est un atout en matière de transformation.  

 

bottom of page