Lena Endesfelder (Weingut Endesfelder) : Reine du vin

Lena Endesfelder, vigneronne chez Weingut Endesfelder à Mehring (Allemagne), à quelques kilomètres du Luxembourg, explique comment son titre de reine allemande du vin 2016/2017 lui a permis de partager ses connaissances vinicoles dans le monde entier. Interview.

 

Pouvez-vous nous parler un peu de vous ?

 

Je viens d’une famille traditionnelle de vigneron. Pendant ma jeunesse, je vivais avec mes parents et ma sœur dans notre domaine viticole familial. Nous devions aider nos parents dans leur travail dès le plus jeune âge et ne pouvions donc pas aller nous amuser avec nos amis lorsque nous le désirions. Malgré cet apprentissage du métier, nos parents tenaient à ce que nous disposions de temps libre et de la liberté de grandir. J’ai pu alors choisir la carrière que je désirais mais, en rédigeant un CV virtuel à l'âge de 13 ans, le métier de vigneron me parut évident. La mort de mon père dans un accident me conforta dans ce choix de carrière. Mes études d'œnologie débutèrent alors dans une université à Geisenheim, dès ma sortie du lycée. Depuis 2011, j’assume la responsabilité de cultiver la vigne et d'élaborer le vin au sein de notre cave. Et heureusement pour moi, je n’éprouve aucun regret !

 

"Aujourd'hui, nous constatons une véritable ouverture d’esprit chez les vignerons"

Comment votre titre de reine du vin a-t-il affecté votre vie et votre entreprise ?

 

Mon titre s’accompagna de la visite de nombreux pays, de la rencontre avec de nombreuses personnes et de la prise de conscience d’une incroyable vérité : nous partageons tous une passion fascinante pour le vin. Cette expérience va de pair avec le franchissement de certaines barrières culturelles, comme trouver le bon bus pour aller de l'aéroport à mon hôtel à Tokyo, sans pouvoir lire un seul panneau. Je ressors grandie de cette aventure et me trouve désormais en mesure de parler en public et de présenter les vins à une large audience ; une compétence très utile aujourd'hui. Je me trouve plus détendue lorsque je dois organiser des dégustations et présentations de vins. Je m'efforce d'offrir aux clients des expériences mémorables combinant des vins fantastiques et des situations conviviales.

 

Comment les producteurs de vin collaborent-ils en Allemagne pour produire et vendre leurs vins ?

 

Aujourd'hui, nous constatons une véritable ouverture d’esprit chez les vignerons, surtout par rapport au passé où peu de personnes s’entraidaient. Cette collaboration prend différentes formes. Par exemple, je fais partie du « Jungwinzer » - jeunes vignerons – : nous organisons des stands lors de différents événements et nous nous rendons dans d'autres régions et parfois même d'autres pays viticoles. Nous jouissons d'une véritable ouverture d’esprit lorsque nous visitons d'autres régions et cela permet aux vignerons de nous présenter leurs méthodes et techniques de culture. Au printemps, nous dégustons nos vins nouveaux et partageons nos expériences tous ensemble. Cela nous aide à apprendre les uns des autres et nous permet de ne pas répéter les mêmes erreurs. Au final, le secteur de la viticulture et de la production viticole se définit par une communication professionnelle et amicale entre vignobles — la jalousie n’existe pas !