NCFR6208.jpg

Aline Muller (LISER) : accompagner les transformations sociétales avec les acteurs socio-économiques et nos concitoyens 

« Nous pouvons réellement prétendre à contribuer à l’avancement de la recherche au niveau international pour améliorer le bien-être des populations », affirme Aline Muller, CEO du Luxembourg Institute of Socio-Economic Research (LISER). Explications. 

 

 

Parlez-nous de votre parcours en quelques mots. 

Après un doctorat en finance internationale à l’Université de Maastricht il y a bientôt vingt ans, ma carrière académique s’est inscrite aux sein d’universités aux Pays-Bas, en Belgique et enfin ici à Luxembourg. Mon domaine de spécialisation et mon engagement dans la coopération universitaire au développement ont très vite accentué le caractère international de ma carrière et m’ont amenée à passer le plus clair de mon temps hors de l’Europe. Mais j’ai surtout eu la chance d’être très tôt impliquée dans le développement stratégique de la gestion de la recherche et surtout de travailler en collaboration étroite avec des figures très inspirantes mues par une volonté de faire évoluer l’impact de la recherche. Tout au long de ma carrière, j’ai en quelque sorte été éduquée, formée, et j’ai grandi pour devenir un instrument de l’épanouissement, l’éclosion et la valorisation de la recherche : épanouissement pour créer les conditions du développement des carrières des chercheurs, éclosion pour permettre à la recherche de disposer des moyens pour repousser les frontières de nos connaissances et enfin valorisation pour en décupler l’impact pour la société et la nourrir d’innovations qui l’enrichissent dans ses transformations.   

 

« Le Luxembourg nous offre un terrain d’observation et de co-création remarquablement riche et stimulant au cœur de l’Europe », Aline Muller

Comment définissez-vous les missions du LISER ? 

La mission du LISER se concentre sur le développement et la valorisation de la recherche en sciences sociales afin de répondre aux défis sociétaux et apporter des réponses tangibles et concrètes pour satisfaire les besoins sociaux et économiques de notre société. Le LISER a pour dessein de contribuer à un développement socio-économique durable fondé sur la connaissance, mais il n’entend pas le faire de manière isolée, distanciée de la société, enfermé dans une tour d’ivoire. Tout au contraire, nous sommes convaincus que les transformations de la société doivent être co-créées avec les citoyens et les acteurs mêmes de la société. En collectant, analysant et exploitant avec nos concitoyens et en partenariat avec nos partenaires de recherches LIST, LIH et UniLu les informations fournies par notre société, nous aspirons à améliorer la qualité de vie de la population et à accompagner la société dans son évolution. Le LISER vise ainsi à éclairer et à informer la société, ainsi qu’à éclairer l’action des pouvoirs publics et des acteurs socio-économiques, tant au niveau national qu’au niveau international. 

 

 

Quel avenir pour la recherche publique au Luxembourg ? 

La recherche publique luxembourgeoise dispose d’atouts distinctifs qu’elle doit exploiter pour forger son identité sur la scène internationale et produire un impact tangible et concret pour l’économie et, plus largement, pour la société. Les liens étroits qui existent entre la recherche publique et les décideurs publics et socio-économiques du pays nous offrent la possibilité d’avancer plus rapidement et de nous coordonner plus efficacement tout en garantissant le plus strict respect des règles d’intégrité de la recherche. Le pays nous offre également de nombreuses possibilités d’avancer à l’avant-garde de nos partenaires européens en nous offrant un terrain d’observation et de co-création remarquablement riche et stimulant au cœur de l’Europe. En rassemblant nos forces, avec notre capacité et agilité toujours accrue de nous coordonner entre institutions de recherche de manière à combiner de façon inédite et innovante des compétences complémentaires (voyez ce qui s’est produit à travers la Luxembourg Research Task Force durant la crise du Covid-19), nous pouvons réellement prétendre à contribuer à l’avancement de la recherche au niveau international pour améliorer le bien-être des populations – surtout que tous ces éléments distinctifs attirent de plus en plus de talents au Luxembourg !  A mes yeux, un réel cercle vertueux peut s’enclencher.