Jean-François Trapp (LuxReal) : Soutenir la croissance du secteur immobilier luxembourgeois 

"Nos événements sont généralement suivis d'un cocktail de networking qui nous permet de remplir nos deux missions : Fournir et partager des connaissances et mettre en relation nos plus de 200 membres " déclare Jean-François Trapp, président et membre du conseil d'administration de LuxReal.  

 

Pouvez-vous décrire LuxReal en quelques mots ? 

L'association a été créée il y a plus de 10 ans pour rassembler et favoriser les rencontres entre les différents acteurs du monde de l'immobilier luxembourgeois tels que les promoteurs, les investisseurs, les techniciens, les constructeurs, les architectes, les avocats et les cabinets d'audit. Nous considérons LuxReal comme un forum permettant aux praticiens de l'immobilier de se réunir de manière informelle, en dehors de leurs réunions professionnelles quotidiennes. Nous encourageons la diversité et l'interdisciplinarité parmi nos membres et au sein de notre conseil d'administration. Lors des événements mensuels, notre objectif est de créer des échanges constructifs couvrant les facettes actuelles du secteur. Ils sont normalement suivis de cocktails pour faciliter le réseautage et nous permettre de remplir nos deux missions : Mettre en relation nos plus de 200 membres et les informer de manière objective sur les sujets qui les concernent. 

 

Jean-François Trapp - BakerMkenzie-LuxReal.jpg

« Le marché immobilier luxembourgeois est un actif essentiel dans le portefeuille des investisseurs internationaux. Ce phénomène contribue à dynamiser le secteur et à alimenter la demande », Jean-François Trapp

Quelles sont les tendances que vous identifiez dans votre secteur ? 

 Nous n'avons pas de boule de cristal, cependant, nous identifions deux tendances : Le développement et le renforcement. Le secteur est resté très dynamique pendant la pandémie. A tel point que la valeur actuelle des investissements résidentiels et de bureaux semble devoir dépasser les records passés. Nous constatons que le marché immobilier luxembourgeois est un actif essentiel dans le portefeuille des investisseurs internationaux grâce à la stabilité et à l'appréciation du marché. Ce phénomène contribue à dynamiser le secteur et à alimenter la demande. 

 

 

Quelles sont les perspectives du secteur immobilier pour les cinq prochaines années ? 

 Ces tendances devraient se confirmer au cours des cinq prochaines années. En effet, l'appétit est toujours aussi grand, tant sur le marché résidentiel que sur celui de l'investissement. De manière générale, l'immobilier fait preuve d'un grand professionnalisme et reflète ainsi notre économie nationale agile et tournée vers les affaires. Les acteurs privés poursuivent leurs efforts pour trouver des solutions et nous essayons également de les encourager dans cette voie en organisant des débats pour favoriser le partage d'expériences, notamment sur le logement abordable.