Maxime Weber, fondateur et gérant de l’Agence SW, nous présente des méthodes simples dans le but d’optimiser les campagnes publicitaires. Focus – Web Marketing

Quelles sont les clés d’une bonne campagne en ligne ?

La base de toute campagne repose sur une analyse statistique et une mesure du retour sur investissement. Pour les campagnes en B2B, le plus dur consiste à réussir à valoriser les objectifs d’une campagne comme une prise de contact, une demande de devis ou même le dépôt d’un CV en ligne. Pour du e-Commerce, le processus semble plus simple puisqu’on mesure une commande validée et payée. Il faut réussir à sensibiliser les décideurs qui ne peuvent pas toujours mesurer la portée d’un simple challenger qui maitrise mieux Google Adwords. Je pense également que la priorité doit rester au message transmis, comme n’importe quelle campagne publicitaire, et que la qualité de la page de destination est primordiale. Envoyer son trafic sur la page d’accueil de son site n’est souvent pas la meilleure option.

"Le prochain challenge pour la plupart des annonceurs consiste en la gestion "

Quels sont les canaux les plus performants ? (Google, LinkedIn, Facebook,…) ?

Google Adwords semble performant dans beaucoup de cas. Le principe de publicité facturée au coût par clic au moment d’une recherche sur Google représente une révolution. Facebook Ads apporte également un ciblage publicitaire incroyable et extrêmement rentable.

Cependant, comparer Google et Facebook reste difficile car le référentiel statistique n’est pas le même. J’ai réussi à utiliser un point de comparaison dernièrement sur une campagne de promotion vidéo sur Youtube et Facebook, et c’est Youtube via Adwords qui présentait les meilleures performances. Toute proportion gardée, Bing Ads représente également une partie intéressante en complément de Google Adwords. Linkedin, de son côté, propose des formats et des ciblages qu’aucun autre concurrent ne peut proposer. Mais cela implique des budgets et un mode de fonctionnement incomparable avec les autres plateformes.

Comment a évolué Google Adwords ces dernières années ?

Diversification ! Voici le maître mot. Il n’y a pas eu de complexification mais c’est surtout la large gamme de type de campagnes et de supports disponibles qui rendent Adwords difficilement maitrisable à 100% par une seule personne. Et une entreprise aura toujours du mal à mettre en place des process pour garder un certain savoir-faire en interne. Il faut donc en permanence se former et obtenir des retours d’expérience sur les nouveautés afin d’en profiter le plus rapidement ou de passer son chemin si c’est une innovation plus commerciale, qu’autre chose. Le prochain challenge pour la plupart des annonceurs consiste en la gestion multidevice qui rend beaucoup plus difficile le tracking et l’attribution du retour sur investissement. Et cette fois, c’est Facebook qui garde une longueur d’avance.

Maxime Weber (SW): Gourou Big Data