Johan Lindberg (RBC Investor & Treasury Services) : Aider les Family Offices à devenir indépendants des dépositaires 

"RBC peut aider les Family Offices à gérer des relations avec plusieurs dépositaires via un accès unique à notre middle office", déclare Johan Lindberg, directeur général de la couverture client chez RBC Investor & Treasury Services au Luxembourg. Interview. 

 

Quelles sont les évolutions concernant l'externalisation du middle office ? 

Tout d'abord, je voudrais relier l'interview d'aujourd'hui à notre dernière conversation où nous avons discuté de la façon dont les Family Offices devenaient de plus en plus institutionnalisés dans leur comportement. Nous estimons que l'externalisation du middle office doublera au cours des cinq prochaines années. La raison de ces deux phénomènes confirme l'approche du prestataire de services unique. Les Family Offices veulent être autonomes, contrôler leur destin et se concentrer sur leurs compétences de base en matière d'investissement et de sélection de titres. Nous avons justement développé notre offre middle office pour qu'ils puissent y parvenir. 

« Nous estimons que suite à la pandémie, l’externalisation du middle office doublera au cours des cinq prochaines années. Les clients se concentrent en effet davantage sur leurs modèles d'affaire pour être plus résilients et soutenir leur croissance», Johan Lindberg

Comment aidez-vous les Family Offices à devenir indépendants de leurs dépositaires ? 

Les Family Offices et les gestionnaires d'actifs peuvent devenir indépendants du dépositaire en quelques étapes. Ils traitent de nombreux comptes avec plusieurs dépositaires, ils doivent donc avoir un modèle pour les transactions, un autre pour les opérations sur titres et un dernier pour les rapports. Imaginez que vous ayez des mandats avec plusieurs dépositaires et que vous deviez les instruire en 1:1 pour chacun des trois modèles à travers différentes méthodes et avec des délais différents. Avec un middle office externalisé, les Family Offices disposeront d'un lien entre leur front office et l'ensemble des dépositaires au travers d’un point d'entrée unique pour toutes ces relations. La technologie joue un rôle important dans cette approche centralisée, car nous aidons les gestionnaires de patrimoine à se connecter via des API tout en offrant une évolutivité via une technologie basée sur le cloud. En théorie, ils pourraient le faire en interne, mais cela représente un certain coût et un degré élevé de difficulté pour la gestion des risques associés. En choisissant un modèle de middle office externalisé, ces risques seront compensés et la conformité réglementaire assurée, de nouvelles technologies seront rendues accessibles et le Family Office gagnera en efficacité. 

 

Comment RBC Investor & Treasury Services s'adapte-t-il à ce contexte ? 

Nous investissons dans une nouvelle plateforme depuis plusieurs années. Nous voyons maintenant nos clients s'orienter vers des mises à jour internes journalières. Au minimum, les gestionnaires de portefeuille ont besoin d'une vue en fin de journée de toutes les transactions et événements sur les titres des entreprises détenues en portefeuille. Le service de middle office externalisé comprend un IBOR (Investment Book of Records) qui montre tout cela – en fin de journée, au fil de la journée, et ce de manière journalière ! Notre offre permet à nos clients de se concentrer sur leur cœur de métier tout en profitant d'une expérience client à la pointe de la technologie. Le but ultime est de donner aux Multi Family Offices des rapports pertinents pour leurs clients sous-jacents. Une expérience numérique via un portail en ligne pour la notification des événements sur titres et les décisions y associées (centralisé pour tous les dépositaires clients) et des tableaux de bord de contrôle offrent aux clients un contrôle général et sur les exceptions en temps quasi réel. Cela permet aux Family Offices d'être plus efficaces et de se concentrer sur d'autres parties importantes de leurs affaires au lieu de passer du temps à identifier les erreurs. La nouvelle technologie réduit en fin de compte les coûts en capital et les risques pour nos clients et facilite leur croissance.