Sarah Bovy, Une Pilote « INTENSUM » 

Fonceuse, pétillante et passionnée sur l’asphalte, la pilote professionnelle belge Sarah Bovy pratique, hors circuit, un marketing sur mesure au service de la communication de sponsors comme INTENSUM.

 

Pouvez-vous raconter votre histoire en quelques mots ? 

Bien que fille d’ancien pilote de course ayant arrêté la compétition pour mieux assumer son rôle de père, je n’ai jamais vraiment baigné dans le sport automobile étant petite. J’ai découvert le kart à 12 ans, un peu par hasard, à la grande joie de mon paternel. Mais j’ai tout de suite accroché et j’ai ensuite rapidement brûlé les étapes : à 15 ans je courais déjà en Formule Renault. Provenant d’une famille sans les ressources financières nécessaires au Sport Automobile, je me suis naturellement tournée vers le Sponsoring. Seule femme de ce championnat médiatisé, j’ai rapidement reçu mes premières offres. Ma carrière s’est toujours construite autour de belles rencontres et de collaboration se présentant à moi. À l’exemple de mon partenariat avec INTENSUM, une société B2B à taille humaine spécialisée dans l’implémentation des dernières solutions SAP Finance, Intelligence & Innovation, et dont les principaux Associés Laurent De Buyser et Michael Diet m’accordent leur confiance depuis maintenant plusieurs années. J’avais rencontré Laurent dans le contexte du Stars Rallye Télévie qui soutient la lutte contre le cancer. Une belle histoire comme je les aime ! Jusqu’à présent, j’ai entre autres à mon actif un titre de champion de Belgique en Touring Car, 5 participations au 24H de SPA, une sélection en monoplace pour la première saison des W Series, une participation dans la Asian Le Mans Series sur un prototype LMP3,…

image1.jpeg

Ces 5 dernières années, j’ai également participé à de nombreux événements sportifs et commerciaux pour Lamborghini. Plus récemment, j’ai eu la grande chance d’être intégrée à la formation des IRON Dames pour laquelle je participe à de nombreuses courses au volant d’une Ferrari 488 GT3, entre autres la Michelin Le Mans Cup dans le cadre de l’European Le Mans Series...

« Je veux créer ensemble ces petites étincelles tout en partageant ma passion !  »

Que peuvent apprendre les businessmen d’une pilote professionnelle comme vous ?

Comme le Business, le monde de la compétition automobile et du Sponsoring n’est évidemment pas simple, surtout actuellement… Il faut énormément de persévérance et pouvoir s’adapter très rapidement ! En dehors de la performance sur circuit, mon expérience m’a appris qu’il fallait offrir du sur-mesure aux entreprises, du ‘Tailor-Made’ pour chaque Sponsor. Mes propositions visent évidemment à marquer le public sur circuit mais aussi en dehors, avec une communication claire et facilement exploitable pour mes partenaires. Je veux créer ensemble ces petites étincelles tout en partageant ma passion.

 

Quels pilotes et circuits portez-vous le plus dans votre cœur ?

Deux grands Messieurs m’ont inspiré : Ayrton Senna, mort en 1994 en pleine course. J’avais seulement 5 ans. Loin d’être le pilote parfait, il avait un fort tempérament et des défauts… Mais il était profondément humain, passionné et super talentueux. Il a réussi à s’élever au-delà de ses imperfections, pour devenir ce champion du monde. Michael Schumacher a lui bercé mon adolescence : un hyper-passionné, assumant son caractère fort et prêt à tout pour gagner. Côté circuits : Francorchamps reste pour moi le plus beau du monde. Situé à 30 minutes de la maison familiale, j’y ai fait mes premières armes. En numéro 2 vient celui d’Immola, où je m’entraîne depuis que je cours pour Lamborghini. 

 

 

Comment une femme s’impose-t-elle dans le milieu de la course automobile ?

Je ne me suis jamais vraiment posé cette question. Même si je supporte naturellement toutes initiatives visant à amener une femme au sommet de mon sport. Je pense par exemple au championnat monoplace W Series qui sélectionne les 20 femmes les plus rapides au monde et dans lequel j’ai eu la chance de participer. Ou la formation du Team IRON Dames en endurance qui a écrit l’histoire en alignant le premier team 100% féminin au GT World Challenge Europe en mai dernier.  Mais lorsque j’enfile ma combinaison, mon casque et que j’entre dans ma voiture, je fonce en donnant simplement le meilleur de moi-même et de mes compétences.

 

Quel type d’entraînement favorisez-vous ? 

Je favorise la multidisciplinarité sportive. Du VTT, de l’escalade, de la course à pied en été – de la natation et du cardio-fit en hiver – pour demeurer au mieux de ma forme. La course automobile est en effet un sport très éprouvant, surtout en endurance, et nécessite une excellente condition physique.