Shane Meredith (SuisseTechPartners) : Tirer avantage des données alternatives

Shane Meredith occupe le poste de responsable des ventes pour l'Asie-Pacifique chez SuisseTechPartners. Elle estime que les gestionnaires de patrimoine doivent apprendre à identifier et à exploiter les perspectives d'investissement dérivées des données alternatives, allant des mouvements maritimes aux données climatiques et aux tendances des médias sociaux.

 

En quoi consistent les données alternatives potentiellement utiles aux investisseurs ?

 

Toutes les informations non employées habituellement par les investisseurs pour prendre des décisions entrent dans la catégorie dite des "données alternatives".  Leur utilisation constitue l'une des tendances les plus importantes en matière de placement et d'administration de patrimoine. Elle est rapidement devenue un marché de plusieurs milliards de dollars. JP Morgan estime que les responsables d'actifs du monde entier ont dépensé environ 3 milliards de dollars en informations alternatives en 2017. La logique suggère que le total atteint un seuil nettement plus élevé aujourd'hui. Les données alternatives consistent généralement en des données non financières, absentes des médias spécialisés, des rapports financiers et aussi des publications de la China Securities Regulatory commission, dans le cas précis du marché chinois de la gestion d'actifs. Le nombre de navires quittant les ports chinois constitue un exemple typique de données alternatives. Compter les bateaux peut indiquer aux investisseurs tout changement dans le niveau du commerce entre la Chine et les autres pays.

“Les médias sociaux constituent une source populaire de données alternatives. Les sujets tendances peuvent indiquer un intérêt pour des produits ou des services susceptibles d'entraîner une augmentation des ventes.” 

Des données climatiques aux médias sociaux 

 

Un point de données alternatives plus abstrait pourrait se révéler pertinent pour les investisseurs du secteur de l'assurance : la température moyenne dans le monde. La hausse des températures constitue en effet un indicateur du réchauffement de la planète causé par les gaz à effet de serre. Le changement climatique apparaît de plus en plus comme le responsable de la fréquence accrue et du caractère plus destructeur des catastrophes naturelles telles que les incendies de forêt ou les ouragans et autres tempêtes tropicales. Ces phénomènes entraînent une augmentation des demandes d'indemnisation et des paiements d'assurance. Cela signifie que les sociétés du secteur risquent d'avoir moins de bénéfices à reverser aux investisseurs. Un gestionnaire de patrimoine pourrait examiner les émissions de carbone et les températures, au niveau mondial ou régional, pour déterminer la probabilité statistique que les assureurs deviennent moins rentables. Les médias sociaux représentent une source populaire de données alternatives. Les sujets tendances peuvent désigner un intérêt pour des produits ou des services susceptibles d'entraîner une augmentation des ventes et de la rentabilité pour les entreprises impliquées dans leur fabrication et leur commercialisation. Par exemple, les messages sur les réseaux concernant un modèle particulier de voiture peuvent constituer l’indicateur avancé d'un accroissement des ventes pour le fabricant du véhicule.

 

Sur la piste des produits de divertissement, de la technologie et du marketing efficace

De nombreux investisseurs institutionnels surveillent désormais les médias sociaux tels que Facebook, WeChat, Twitter, Instagram et TikTok pour déterminer le niveau d'enthousiasme du public pour les nouveaux produits. Les investisseurs du secteur du divertissement guettent l'activité de ces diffuseurs pour définir les attentes par rapport aux films, jeux vidéo, émissions de télévision et autres produits en sortie. Les données alternatives peuvent aussi suivre l'adoption de nouvelles technologies grâce à la surveillance des médias sociaux. Elle indique si les consommateurs connaissent les outils technologiques récents et s'ils prévoient d'y consacrer de l'argent. Les données alternatives peuvent également aider les décideurs, et les entreprises elles-mêmes, à déterminer si les actions de marketing et de publicité fonctionnent. Si une campagne fait l'objet de peu ou pas de discussions sur les médias sociaux, cela peut signifier qu'elle n'a pas beaucoup d'effet. Cette information peut valoir de l’or pour les investisseurs dans les secteurs dépendant particulièrement du marketing, comme le divertissement et la vente au détail. Connaître la nature des données alternatives, les possibilités offertes et comment les utiliser devient crucial pour les gestionnaires de patrimoine d'Asie et d'ailleurs. Les investisseurs maîtrisant les données alternatives s’offriront un avantage à l'avenir, en détenant cette capacité de prendre des décisions de placement mieux informées.