PT_Vandenbulke_Valérie KOPERA 135 .jpg

Valérie Kopéra (Vandenbulke - Luxembourg) : Le risque juridique, une composante incontournable de la gestion d’entreprises  

Alors que le nombre de litiges en droit des affaires ne cesse d’augmenter, Me Valérie Kopéra, Avocat à la Cour, en charge de la pratique « Risk Management and Litigation practice » chez Vandenbulke, déclare que l'identification et la gestion du risque juridique dès le début du processus contractuel est une composante essentielle et incontournable de la gestion d’entreprises.  

 

Comment définiriez-vous la gestion des risques dans votre métier et quelles sont les qualités requises pour un avocat dans ce domaine ? 

Dans l'ensemble de notre pratique juridique, la gestion des risques consiste à identifier, évaluer et traiter les risques juridiques liés à des questions aussi diverses que la négociation de clauses sensibles d'un contrat, son interprétation et son exécution, mais aussi son intégration dans un ensemble contractuel visant la mise en place d'un schéma financier ou une restructuration d'entreprise. Cela implique de considérer le risque juridique avant même qu'il ne survienne, d'évaluer la probabilité de sa survenance et de minimiser son impact en anticipant les recours possibles. La capacité de comprendre et de gérer les risques donne aux clients un plus grand confort au moment de la prise de décisions. Pour offrir aux clients des conseils avisés et pragmatiques, il est indispensable d'avoir une excellente connaissance et compréhension de son activité. Cela implique de maintenir une relation étroite et de travailler comme de véritables partenaires, en partageant craintes et succès. 

« La tendance actuelle est de faire appel à un avocat contentieux de manière préventive pour anticiper le risque et mieux le gérer en amont » , Valérie Kopéra

Pourquoi la gestion des risques est-elle une pratique essentielle dans un cabinet d'avocats d'affaires ? 

Tous les domaines du droit des affaires sont concernés par la gestion des risques, aucun n'en est exempt. L'identification et la gestion des risques tout au long du cycle de vie d'un contrat sont essentielles pour toute entreprise. Tout contrat d’affaires, tels des pactes d'actionnaires, des contrats de cession de titres ou encore des contrats commerciaux, comprend des clauses fondamentales qui doivent être examinées attentivement et négociées par les différentes parties pour que les intérêts de chacune d’elles soient préservés. La gestion des risques n'intervient pas seulement lors de la rédaction d'un contrat, mais dès la phase de négociation. L’intervention d’un avocat contentieux apporte une nouvelle perspective à l'examen de ces contrats qui sont habituellement négociés par des avocats transactionnels. L'expérience acquise dans la défense de dossiers complexes devant les tribunaux renforce l'approche prudentielle et critique d'une structure d'entreprise. Les clients comprennent aujourd’hui l’utilité de se faire accompagner d’un avocat dès l’évocation même de l’idée d’un nouveau projet. C’est à la phase embryonnaire d’un projet que se dessine déjà la stratégie de gestion des risques contractuels. 

 

 

Comment voyez-vous évoluer les pratiques de gestion des risques dans les années à venir ?

Avec l'augmentation des litiges en droit des affaires, les clients ont intégré l'importance stratégique de cette gestion des risques au niveau de leurs objectifs commerciaux. Ils veulent éviter des procédures judiciaires longues et coûteuses, et les aléas qu’elles génèrent. Les clients cherchent à tout prix à maîtriser les risques de leur entreprise. Alors qu'autrefois les avocats contentieux n'étaient consultés qu'une fois que le conflit avait éclaté, la tendance actuelle est de faire appel à un avocat contentieux de manière préventive pour anticiper le risque et mieux le gérer en amont. Ces dernières années, nous avons constaté une augmentation significative des consultations préventives des clients avant d'établir un partenariat ou de conclure un contrat. Nous sommes convaincus que cette tendance s'intensifiera à l'avenir, faisant plus que jamais de la gestion des risques une composante essentielle de tout projet d’entreprise.