Murjel Breedveld Jagesser et Zuzanna Zielinska-Rousseau (ZEDRA) :  

Un partenaire pour entrepreneurs exigeants, aux besoins divers et variés. 

Selon Murjel Breedveld Jagesser, Client Director, et Zuzanna Zielinska-Rousseau, Director Trust Services à ZEDRA Luxembourg, tout entrepreneur aux manettes d’une entreprise familiale de longue date à succès, recherche un partenaire capable de lui offrir pour la gestion de son patrimoine, une approche pragmatique, tenant pleinement compte de tous les aspects du transfert de patrimoine et de l’arrivée de la nouvelle génération à la tête de l’entreprise. 

Cependant, pour faire face aux volontés intergénérationnelles divergentes dans des familles au patrimoine souvent complexe , il est essentiel de  trouver un équilibre  délicat entre les exigences traditionnelles des plus anciens et celles plus innovantes et  socialement responsables de la nouvelle génération.

« Le défi pour nous consiste à garantir à la fois les besoins de clients plus traditionnels, tout en tenant compte de ceux de la nouvelle génération, très axée sur la digitalisation et les aspects ESG » Zuzanna Zielinska-Rousseau 

 

R127_360Crossmedia_Zedra_edited.jpg

Pouvez-vous décrire comment  ZEDRA peut être un partenaire clef pour les  Family Offices ? 

Murjel Breedveld Jagesser (MBJ): La dernière décennie a vu une explosion mondiale des richesses, dont une grande partie provient d'entreprises familiales prospères. La volonté des entrepreneurs d’adopter une approche pragmatique dans la gestion de leur entreprise s'est traduite par leur désir de superviser leur patrimoine directement par le biais de Family Offices.  

Un nombre croissant d'entre eux se tournent vers ZEDRA, qui propose une approche holistique et sur mesure, combinée à une expertise légale et financière robustes. Le conseil et expertise économique et réglementaire que nous offrons à ces familles et leurs conseillers,  permettent de les accompagner et anticiper les mutations permanentes auxquelles elles sont soumises.  

 

Quels défis posent les transferts de richesse intergénérationnels et comment sont-ils relevés ? 

Zuzanna Zielinska-Rousseau (ZZR) : Le marché mondial de la gestion de patrimoine est en plein évolution, tout comme les stratégies avec lesquelles les différentes générations abordent les investissements. Le défi pour nous est de garantir à la fois les besoins de clients plus traditionnels, tout en tenant compte de ceux de la nouvelle génération, très axée sur la digitalisation et les aspects ESG. ZEDRA y parvient en alliant son sens du service sur mesure et personnel  avec  des outils numériques innovants, qui offrent une expérience client engageante et dynamique.  Les deux combinés, renforcent les relations avec les clients de longue date. C’est ici que comprendre parfaitement la dynamique et les différentes attentes de la famille est essentiel.  Néanmoins, tout ne se résume pas à comprendre le casse-tête intergénérationnel; il s'agit également de proposer des options de communication flexibles, s’adaptant aux besoins de chacun. 

 

Quelles tendances d'investissement identifiez-vous auprès des entreprises familiales ? 

MBJ : Les familles aux racines entrepreneuriales sont attirées par la diversité et la rentabilité des sociétés d'acquisition à vocation spécifique (SAVS). De nombreuses entreprises familiales ont également opté avec succès pour des  investissements dans des crypto-monnaies.  Nous constatons évidemment un vif intérêt pour l'investissement durable, en particulier parmi les entreprises familiales où la nouvelle génération passe aux commandes.    

 

ZZR : Les familles  souhaitent dorénavant  investir leur capital dans des entreprises soucieuses de l'environnement et qui s'attaquent à des défis sociaux et environnementaux  clefs, la lutte contre le changement climatique étant leur principal soucis.  

Nous observons naturellement que le contexte géopolitique actuel influence grandement toute décision d'investissement. Pour finir, les nouvelles technologies, l’automatisation, le soucis de diversité poussent ces entrepreneurs à investir également de plus en plus dans des fonds dits éthiques et certaines fois même, uniquement dirigés par des femmes.