Didier Huard et Mériadec Portier (Banque Transatlantique Luxembourg) : la Banque des Français à l’étranger

Créée en 1881 par Eugène Pereire, la Banque Transatlantique a ouvert son entité Luxembourgeoise en 1989. Une interview de Didier Huard, Administrateur délégué et Mériadec Portier, Directeur.

Pouvez-vous présenter votre banque en quelques mots ?

Créée par le Crédit Mutuel de l’Est, elle a été reprise par Banque Transatlantique en 2002. Nous bénéficions du puissant soutien du groupe français dont nous demeurons une filiale. En tant que banque de gestion de privée, la gestion d’actifs constitue notre coeur de métier. Nous offrons également à nos clients la possibilité de faire du crédit immobilier ou des avances sur titres. Nos clients se situent majoritairement dans toute l’Europe communautaire et en Angleterre. Ils s’appuient sur un partenaire à la fois réactif, agile et expérimenté, fort d’une équipe de plus de 35 personnes. Nous avons multiplié nos actifs par trois depuis 2008. Notre maison célèbrera ses 30 ans d’existence l’an prochain.

« À nos yeux, l’innovation doit augmenter la relation avec nos clients. »

Comment évoluent les attentes de vos clients ?

Nous distinguons trois grandes tendances chez nos clients. Tout d'abord, la protection de leur capital. Dans ce domaine, le Luxembourg apporte un maximum de garanties de

stabilité, avec notamment son rating AAA, sa croissance et la stabilité de sa dette publique. Ensuite, ils souhaitent continuer à bénéficier d’une relation très proche et personnalisée avec leur banquier. A l'ère du digital, nous sommes particulièrement technophiles. A nos yeux, les innovations doivent augmenter la relation avec nos clients et non la virtualiser. Une application permet de consulter ses comptes partout dans le monde, n’importe quand, le conseil en investissement restant centré sur des relations humaines sur le long terme. Dernière tendance enfin, ils recherchent un “hub” qui stabilise leurs actifs pendant qu'ils parcourent le monde. Nous nous positionnons comme un pivot ; nous coordonnons la stratégie de leur patrimoine au fil de l’évolution de leur projet. Ils trouvent avec notre Banque un partenaire de confiance, au coeur de l’Europe, pouvant utiliser toute la gamme des outils financiers les plus pointus pour des stratégies passives ou actives : assurance vie, fonds, private equity. Nous sommes ce “hub” que recherchent nos expatriés de la banque Transatlantique.

Quelles perspectives visualisez-vous à moyen terme ?

Après avoir anticipé les caps réglementaires, les avoir appliqués avec rigueur, nous demeurons confiants en l'avenir. Nos prescripteurs, nos relais intra groupe, nos clients, apprécient nos méthodes de travail : professionnalisme, expertise, réactivité et disponibilités, qui restent les maîtres mots de notre approche client. Nous faisons preuve d'une grande considération à l'égard de nos clients, leur satisfaction étant notre priorité. De plus, en terme ressources humaines, pour préparer l’avenir sereinement, nous misons sur la nouvelle génération en attirant les meilleurs talents dès leur sortie de l’école. Un tiers de notre équipe a moins de 35 ans. Tous ces éléments doivent nous permettre d’atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés à 5 ans en doublant notre conservation et notre PNB.

© 360Crossmedia

Screenshot 2020-07-10 at 12.51.48.png