La Boqueria (Sergi Arola): What's the frequency Sergi?

Une interview de Sergi Arola, chef 2 étoiles à Madrid conseillant Guillermo Morales,  propriétaire de la Boqueria, au Kirchberg.

 

Comment mesurez-vous le succès à la Boqueria ?

Nous avons ouvert il y a 6 mois. Notre ambition est claire: nous voulons proposer une expérience espagnole authentique au coeur de l'Europe.Le Luxembourg est au centre de tout au niveau géographique, historique et administratif. Je prends mon rôle très au sérieux! En apportant ici une partie de notre culture espagnole, j'ai la possibilité de la partager avec un grand nombre de nationalités et de bureaucrates! Nous effectuons constamment des améliorations, en ajoutant par exemple des stations au bar ou en inventant de nouveaux cocktails à l'étage où nous avons sans doute la plus belle terrasse du pays.

 

Quelle expérience proposez-vous ici ?

Les gens ressentent ici notre passion pour la nourriture! Nous n'adoptons pas une attitude snob. Au contraire! Nos ingrédients préférés sont la folie et l'humour, comme à Barcelone. C'est la ville de Gaudi qui a réussi à concevoir une cathédrale comme au Moyen-Age et à la financer avec l'argent des pécheurs - au sens religieux du terme. L'homme du "Modernismo" qui est une forme de filleul de la Renaissance. Bref, je veux que les gens prennent du plaisir à la Boqueria avec des plats bien faits et se prendre la tête. Je veux partager mon mode de vie: j'adore la cuisine mais je joue de la guitare, je fais de la moto. Il n'y a pas que la nourriture dans la vie! La table est avant tout un endroit où on se détend!

 

D'où tirez-vous votre inspiration ?

Je pense que la musique permet beaucoup de comparaisons avec la restauration. Je ne suis pas un adepte des expériences intellectuelles. Je préfère Gershwin : un musicien fantastique un peu paresseux. sa rapsody par exemple est une symphonie dont il n'a pas fini l'arrangement orchestral. Son oeuvre est entièrement inspirée par la vie et ses émotions. Je suis également un grand fan de REM. J'ai travaillé au restaurant "elBulli" et j'y ai mangé 16 fois mais je n’en garde que 3 souvenirs: le dîner avec ma fille, celui avec ma mère et celui avec le chanteur de REM, Michael Stipe. J'adore tout dans ce groupe. D'ailleurs si vous m'appelez sur mon téléphone, la sonnerie que j'utilise est la chanson "What's the frequency Kenneth”!

© 360Crossmedia

Screen Shot 2020-01-06 at 10.16.09.png