Corinne Lamesch (ALFI) : Expérience & continuité

À l'occasion de la nomination de Corinne Lamesch à la présidence de l'Association luxembourgeoise de l'industrie des fonds d'Investissement, focus sur l’état de santé de l’industrie des fonds au Luxembourg et sur les priorités de l’ALFI pour les années à venir.

Un contexte positif

La nomination de Corinne Lamesch à la tête de l'Association luxembourgeoise de l'industrie des fonds d'Investissement (ALFI) intervient dans un contexte favorable. Les fonds d'investissement du Grand-Duché maintiennent leurs actifs sous gestion à un niveau élevé, à savoir 4 502.5 milliards d'euros fin Août 2019, selon les chiffres de la Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF). Malgré une instabilité sur la scène internationale et un marché fluctuant, le Luxembourg reste un lieu sûr pour les fonds d'investissement.Dans ses efforts de répliquer le succès des OPCVM (Organisme de placement collectif en valeurs mobilières), le Luxembourg a réussi à attirer 33% des ventes nettes des fonds alternatifs (AIFs) en Europe fin juillet 2019. (Source : EFAMA) Quant aux fonds ETF au Grand-Duché (fonds négociés en bourse), ceux-ci ont progressé de 32.7% entre mars 2018 et mars 2019. Un constat également positif pour le produit phare de l’industrie luxembourgeoise des fonds d’investissement, les OPCVM, puisqu‘à fin du mois d’août, ils représentent 82,65% des actifs nets et 69,55% des unités supervisées au Grand-Duché.  (Source : CSSF)

« La finance durable, les investissements alternatifs et les retraites sont des domaines dans lesquels le Luxembourg veut se positionner et apporter son savoir-faire »

 

20 ans d’expérience

Forte d'une expérience de 20 ans dans le secteur des fonds d'investissement au Luxembourg, Corinne Lamesch vient de franchir un nouveau palier. Déjà membre du conseil d'Administration de l'ALFI depuis 2017, elle succède à Denise Voss pour un mandat de 2 ans. En parallèle, Corinne Lamesch occupe le poste de Country Head Luxembourg au sein de Fidelity International. Auparavant, la nouvelle présidente de l'ALFI œuvrait comme avocate chez Clifford Chance et Allen & Overy et prodiguait ses conseils en matière de fonds de placement auprès des entreprises luxembourgeoises et internationales. Diplômée en droit de la New York University School of Law et de l'Université Robert Schuman, Corinne Lamesch s’attaque à un nouveau défi de taille. La finance durable, les investissements alternatifs et les retraites sont des domaines dans lesquels le Luxembourg veut se positionner et apporter son savoir-faire.

 

 

Continuité et Stabilité

  

Corinne Lamesch entend poursuivre le travail mené par Denise Voss, notamment en suivant le document d’ambition 2020 mis en œuvre précédemment : soutenir la finance durable et rester engagée vis-à-vis du plan d’action de l’UE ; continuer à promouvoir l’épargne-retraite et permettre aux participants de l’ALFI de bénéficier des opportunités offertes par le RRPE, tout particulièrement suite à l’entrée du produit paneuropéen de retraite individuelle (PEPP). Mais certains chantiers attendent déjà la nouvelle présidente de l’ALFI. Face à l’importance des fonds d’investissement alternatifs pour l'Union des marchés des capitaux, Corinne Lamesch entend soutenir leur croissance. Les conférences annuelles de l’association doivent également se réinventer pour demeurer attractives. In fine, l’objectif reste bien évidemment de conforter la position du Grand-Duché en tant que principal centre international de fonds, notamment pour permettre aux ces produits d’investissement et aux gestionnaires d’actifs de stimuler durablement la croissance économique du Luxembourg.