Steve Darné et Jean-Claude Colbach (1COM Group) :

UN JEU D’ENFANTS

LES DEUX ENTREPRENEURS, À LA TÊTE DU GROUPE 1COM GROUP, MÈNENT UN NOUVEAU PROJET DIRIGÉ VERS LE DIVERTISSEMENT POUR ENFANTS.

LA DERNIÈRE FOIS QUE VOUS VOUS ÊTES CONFIÉ À ANDY, VOUS AVIEZ DES TONNES DE PROJETS EN TÊTE. SIX MOIS PLUS TARD, QU’EN EST-IL ?

Jean-Claude Colbach : Le principal projet voit doucement le jour, il sera dédié aux enfants comme le YOYO. Pour l’instant, nous attendons les dernières autorisations pour mettre le premier coup de pelle, espérons pour le début de l’année prochaine !
Steve Darné : Le concept atypique d’un complexe centré sur l’enfance va révolutionner la vision actuelle de la crèche. Le centre accueillera un bowling de 16 pistes, des escape rooms, un minigolf, un fitness pour enfants et bien sûr une crèche très innovante. Elle s’appellera Jungle Kids et se situera à côté du YOYO, comme ça les enfants sages pourront aller s’y amuser...
JCC : Entre temps, le Gino’s et Oishii accueillent désormais nos clients. Nous souhaitons encore développer In Vivo en créant des programmes spécifiques et des soirées afterwork, parking et décibels à volonté !

QUELLES SONT LES DIFFICULTÉS SUR UN PROJET COMME JUNGLE KIDS ?

JCC : Le centre compte 1 400m2 au sol, avec deux étages. L’investissement dans cet espace va permettre un aménagement exceptionnel. À vrai dire, Jungle Kids représente le plus gros projet que nous n’ayons jamais mené. L’objectif c’est d’avoir la meilleure crèche au Luxembourg, toujours en gardant notre positionnement haut de gamme, de sorte que les enfants ne veuillent plus rentrer chez eux !
SD : Selon moi, apprendre à connaître la législation fut la plus grande difficulté. Toutes les réglementations sur la sécurité doivent être prises en compte avant de faire les plans. Pour tout optimiser, il
a fallu faire des calculs par rapport au nombre d’enfants et d’employés. L’administratif prend toujours du temps. Ce n’est que lorsque nous pensons la première pierre que nous pouvons vraiment visualiser l’avancement.

« Ce n’est que lorsque nous pensons la première pierre que nous pouvons vraiment visualiser l’avancement. »

VOUS ÊTES À LA TÊTE D’UN GROUPE AGISSANT DANS DES SECTEURS TRÈS VARIÉS. COMMENT FAITES-VOUS POUR TOUT CONCILIER ?
SD : Une machine ne roule jamais toute seule,
il faut toujours innover. Chacun doit se remettre en question, tout le temps et ce, dans n’importe
quel métier. Sans cela, le client finira toujours par le remarquer.
JCC : Le personnel change, nous devons nous adapter, former les nouveaux. Même les meilleurs joueurs du monde ont un coach, un masseur, etc. Cela constitue un engagement de tous les jours.