Amaury de Vivies (Davidson Consulting) :  l'esprit pionnier

Davidson devient la première société européenne (de +2500 collaborateurs) et l’unique société de conseil en technologie et en management à devenir une B Corp. Interview avec Amaury de Vivies, General Manager.

Pourquoi vouloir être certifié B Corp ?

Notre philosophie consiste à toujours approcher le marché de manière décalée. La démarche s’inscrit ainsi dans un mouvement réfléchi. Après sept années de compétitions au classement Great Place To Work France & Europe dont nous avons remporté la première place à quatre reprises consécutives, nous avons décidé de ne pas re-candidater à ce palmarès. Nous nous sommes lancé un nouveau challenge : devenir une société certifiée B Corp et rejoindre le club de 2 500 entreprises, qui ne cherchent pas à être les meilleures AU monde mais bien meilleures POUR le monde. Le phénomène né aux États-Unis connaît une forte expansion et réunit des entreprises qui revendiquent d’avoir un impact sociétal positif. L'examen d'entrée nous évalue sur nos actions humanitaires, notre organisation, notre modèle de gouvernance et nos préoccupations en termes de développement durable. Nous sommes fiers d’avoir décroché cette certification qui est un gage de qualité envers nos clients et nos 2700 collaborateurs, dont 45 basés au Luxembourg.

"Nous observons des résultats tangibles au niveau des ressources humaines, avec notamment un faible turnover."

 

A quoi renvoie l'image du papillon que vous arborez dans votre communication ?

Un simple battement d'aile de papillon peut provoquer de vraies révolutions. Nous pensons qu'une somme de petits gestes suffit à réaliser de grandes choses, voire à relever des défis majeurs. Nos collaborateurs disposent de deux livres pour s’imprégner de cette culture : le Davidson Code d’une part - qui recense nos valeurs, notre organisation interne et notre philosophie – et le Butterfly Act qui expose concrètement ce qu'il est souhaitable ou non de faire ainsi que nos engagements sociétaux. Parmi les règles énoncées, nous n’acceptons pas de cadeau d'un client si nous ne sommes pas à l’aise pour en parler avec nos collègues. En interne, cela se traduit entre-autres par le respect mutuel, la faculté de prendre des pauses pour se ressourcer ou de ménager des moments conviviaux propices aux discussions informelles. Ce modèle séduit puisque nous constatons que d’autres sociétés s’inspirent de notre code.

Que représente le bien être pour l’entreprise ?

Une forme de cohérence s'avère nécessaire. Parler sans tabou se révèle bénéfique. Sur cet aspect, nous continuons à distribuer des questionnaires en interne pour mesurer le bien-être de nos salariés. Nous observons des résultats tangibles au niveau des ressources humaines (avec notamment un faible turnover). Nos collaborateurs se consacrent pleinement à leurs projets, sans risquer de tout abandonner en pleine mission. Vis-à-vis de l'extérieur, la certification B Corp apparait comme positive. J'en veux pour preuve l'action initiée par notre antenne luxembourgeoise qui finance une association indienne prenant en charge des enfants nés avec le virus du Sida. Nos employés disposent de quelques heures pour lever des fonds, cet engagement reflète les valeurs de Davidson Consulting.