Edwin Chan (Northern Trust) : Le Luxembourg s’affirme comme hub du private equity

Pour Edwin Chan, senior vice-president for EMEA business development chez Northern Trust. L’émergence du Luxembourg en tant que centre leader de private equity trouve sa source dans le développement de nouveaux produits adaptés au secteur, et dans l'expérience de ce dernier en matière de fonds alternatifs",


Quels sont les facteurs qui ont participé à la transformation du Luxembourg en hub du private equity ?

Le Luxembourg, en tant que centre reconnu d’expertise en fonds d’investissement joue un rôle central dans l'évolution mondiale en faveur des investissements en private equity, en termes de domiciliation et de services associés. Il offre un véritable éventail de solutions permettant de répondre aux besoins des promoteurs, des gestionnaires de fonds et des investisseurs. C'est le cas du Reserved Alternative Investment Fund (RAIF) luxembourgeois créé en 2016, qui permet de bénéficier d'un délai de mise sur le marché plus court que d'autres structures - un facteur crucial pour les sociétés de private equity - tout en offrant la protection de l'infrastructure Alternative Investment Fund Managers Directive (AIFMD). Le RAIF représente désormais 5 % des fonds de private equity au Luxembourg et 6 % des fonds d'investissement immobilier selon les chiffres publiés par l’Association of the Luxembourg Fund Industry (ALFI) lors de sa récente conférence. Un autre avantage réside dans le régime Special Limited Partnership, partenariat de droit commun de type anglo-saxon fréquent dans le secteur du private equity aux États-Unis et au Royaume-Uni. Le Luxembourg offre également une très grande expertise du secteur dans des domaines tels que l'administration, les services de custody et dépositaires les affaires juridiques, l'audit et la gestion de la conformité et du risque. Ces atouts permettent aux gestionnaires d'accéder à toute l'expertise transfrontalière pour les fonds, à partir d'un même lieu.

"Nous avons lancé le premier déploiement commercial au monde de blockchain pour le marché du private equity".

 

Quelles opportunités et menaces identifiez-vous dans le futur ?

Le Luxembourg bénéficie actuellement d'une importante opportunité à saisir : celle d'accroître son rôle dans l'investissement alternatif auprès d'investisseurs institutionnels qui cherchent à investir dans des fonds domiciliés dans des pays bien réglementés et stables. Dans le même temps, les gestionnaires d'actifs explorent d'autres options de domiciliations – entre autres au Luxembourg - en vue d’accéder au marché de l'Union Européenne après le Brexit. Toutefois, nous pensons que le Royaume-Uni demeurera un domicile de private equity important, quels que soient les résultats des négociations en cours. Parmi les menaces qui pèsent sur le pays, citons celle concernant l'augmentation continue du recrutement en spécialistes du domaine du private equity, dans le but d'anticiper les augmentations d'activité prévues. Le secteur doit également être vigilant quant à l'augmentation des réglementations en vigueur au sein de l'Union Européenne, qui ajoute potentiellement des coûts et peut aller à l’encontre des caractéristiques spécifiques du private equity. Le secteur doit également relever ses propres défis en termes de volume de "poudre sèche" détenu par les fonds qui ont du mal à trouver des entreprises dans lesquelles investir. La demande dépasse l'offre et les gestionnaires sont préoccupés par la surévaluation de certaines entreprises ciblées. Cela a pour effet de retarder la phase d'investissement des fonds lancés récemment, car les gestionnaires passent davantage de temps à rechercher des opportunités à de prix attractifs sur un marché dans lequel l'offre s’avère limitée.


De quelle façon Northern Trust s'adapte-t-il à ce nouvel environnement ?

A l'échelle mondiale, l’activité de Northern Trust représente plus d’un milliard de dollars d’actifs alternatifs pour le compte de gestionnaires et de détenteurs d'actifs. Nous étoffons notre équipe de private equity au Luxembourg en réponse à l’opportunité créée par nos clients augmentant leurs affectations en matière de private equity. L'équipe collabore étroitement avec nos hubs de spécialistes en Amérique du Nord et du Sud, en Europe et en Asie qui soutiennent le réseau de bureaux Northern Trust à l'échelle mondiale, ce qui offre à nos clients toute la flexibilité dont ils ont besoin pour se développer et pour faire évoluer leurs stratégies. Nous adoptons également les dernières innovations en matière de nouvelles technologie, afin de les servir plus efficacement. Nous avons été les premiers au monde à déployer commercialement un blockchain sur le marché du private equity. La blockchain, hautement sécurisée, permet d'optimiser le processus d'investissement et de gestion dans un fonds de private equity et de le rendre plus sûr et transparent pour toutes les parties. Cela constitue une véritable révolution par rapport à l'activité traditionnellement centrée sur le papier et supprime certaines frictions pour les investisseurs qui augmentent les affectations à cette classe d'actifs.