Eric Chinchon et Emmanuel Bégat (mebs) : La gouvernance par excellence

Le Luxembourg est l’un des moteurs de la professionnalisation de la gouvernance en Europe. Défis et perspectives avec Eric Chinchon et Emmanuel Bégat, associés chez mebs.

Dans quelle mesure la gouvernance est-elle un pilier de la protection des investisseurs ?

Eric Chinchon (EC) : La gouvernance permet la mise en action efficace des souhaits des investisseurs par des acteurs diligents, informés et non biaisés. Elle assure pérennité, stabilité et transparence à la structure. Lors de leur due diligence sur des fonds de droit luxembourgeois, les investisseurs institutionnels regardent trois choses : 1. Historique de la performance. 2. Processus de gestion des risques. 3. Gouvernance.

 

Emmanuel Bégat (EB) : Elle assure la mise en place d’une stratégie en interaction avec les actionnaires, en gérant les conflits d’intérêts potentiels. En fournissant des informations exhaustives, elle facilite les prises de décision, protège toutes les parties prenantes d’une structure - dont les actionnaires font partie - et facilite une gestion en « bon père de famille ».

"La gouvernance assure la mise en place d’une stratégie en interaction avec les actionnaires, en gérant les conflits d’intérêts potentiels."

Quel avenir imaginez-vous pour les conseils d’administration ?

EB : Le premier axe d’évolution sera technologique. Les questions de blockchain, d’IA et d’IoT doivent se trouver au cœur de la stratégie des conseils. Ils s’appuieront sur des outils permettant des reportings clairs, concis, intelligibles et efficaces, avec un accès à l’information en tout temps et tous lieux.

EC : Au Luxembourg, l’accès à des plateformes comme Governance.io et Docunify pour ne citer qu’elles, permet de valider des procédures pour créer le futur. Par ailleurs, la diversité des compétences culturelles et techniques jouera également un rôle important, en permettant de s’assurer que le conseil d’administration couvre l’intégralité de la chaîne de valeur. Enfin, il est essentiel de revenir à la base de la gouvernance, à savoir définir la stratégie, travailler au développement et fixer la rémunération du « top management ». Dégager du temps de la conformité et de la règlementation pour le consacrer à des sujets stratégiques crée une réelle valeur ajoutée pour l’investisseur.

Comment se positionne le Luxembourg comme place de gouvernance par excellence ?

EB : En tant que pionnier de la gouvernance indépendante professionnelle au niveau des fonds d’investissement et des sociétés de gestion, le Luxembourg œuvre depuis longtemps à la certification des administrateurs et leur formation professionnelle continue. Aujourd’hui, il existe une tendance pan-européenne dans ce sens. Le Grand-Duché est à la pointe et joue un rôle d’exemple pour démontrer l’intérêt de la gouvernance indépendante dans l’asset management, et au-delà.

EC : La certification fait également partie de la professionnalisation des administrateurs indépendants. 2 des 3 associés de mebs sont certifiés INSEAD. La création de mebs France a été un premier pas international, où nous démontrons qu’une gouvernance professionnelle indépendante est un moteur fort de développement. L’expérience du Luxembourg dans les activités transfrontalières et la création d’une structure française nous permettent de proposer aux gérants français des services immédiatement performants.

© 360Crossmedia

Screenshot 2020-07-10 at 12.51.48.png