Jean-Paul Olinger and Laurent Muller (FJD): 40 ans de réfléxion

Jean-Paul Olinger et Laurent Muller, respectivement président et secrétaire général de la Fédérations des Jeunes Dirigeants d'entreprises de Luxembourg dévoilent les activités principales de leur association.

 

Pouvez-vous présenter la FJD en quelques mots ?

La Fédération des Jeunes Dirigeants a été créée il y a 40 ans au Luxembourg. Elle est gérée par une communauté de membres de moins de 45 ans ayant des responsabilités d’entrepreneurs ou managériales. Cependant, la notion de transmission étant capitale pour nous, les membres ayant dépassé la limite d‘âge continuent de participer activement à la vie de l’association. Nous souhaitons agir comme une plateforme de rencontres et d’échanges au service des dirigeants d’entreprises privées et publiques. Pour ce faire, nous organisons des visites d’entreprise, des conférences, des groupes de travail thématiques et des voyages à l’étranger pour rencontrer d’autres jeunes chefs d’entreprise.

 

« Entreprendre c'est prendre l'initiative :

un jeune dirigeant doit être

innovant et créatif. »

 

Quels sont les évènements majeurs en 2017 ?

Chaque année, les activités de la FJD s’organisent autour d’un thème. 2017 marque notre 40e anniversaire
et l’innovation sera au cœur de notre activité. Nous avons formé trois groupes de travail liés aux secteurs économiques majeurs. Par ailleurs, de multiples conférences ont lieu sur l’impact de la transfomation digitale dans les PME, les incitations à l’innovation présentes au Luxembourg, la coopération entre

les start-ups et les grandes entreprises, etc. Nous prévoyons également quatre visites d’entreprises innovantes, ainsi que des voyages à Maastricht, dans les Alpes et en Iran. Finalement, nous avons célébré notre anniversaire au mois de mai...

 

Comment anticipez-vous l'avenir du Luxembourg à moyen terme ?

Entreprendre c’est prendre l’initiative. Un jeune dirigeant doit être capable d’inspirer de la confiance, d’être source d’action, de faire du « think outside the box », de se remettre en question. En deux mots : être innovant et créatif. Au Luxembourg, le sujet de l’entrepreneuriat gure en haut de l’agenda. Nous saluons ce regain d’énergie et soulignons le rôle clé que les entrepreneurs jouent pour le développement économique et social. Ils contribuent de manière significative aux sujets sociétaux comme par exemple le rôle de la femme dans le leadership, l’encouragement des jeunes à entreprendre, l’intégration des étrangers, etc. En resumé, promouvoir la diversité. Aujourd'hui, chacun a un rôle actif à jouer dans le développement du pays, des politiciens aux entrepreneurs en passant par les fonctionnaires

et les associations. C’est pourquoi nous contribuons aux initiatives entrepreneuriales, publiques et privées.
Fort de sa population multiculturelle, le Luxembourg peut jeter des ponts afin de mieux se positionner par rapport à ses concurrents, non seulement dans la Grande Région mais aussi dans le monde entier.

 

 

© 360Crossmedia

Screenshot 2020-07-10 at 12.51.48.png