Frank Walenta et Wim Ritz (ZEDRA) : Retour dans la famille

zedra photo.jpg

Frank Walenta, Managing Director de ZEDRA Luxembourg, explique que l’ arrivée de Wim Ritz en tant que Global Head of Fundsrépond au développement ambitieux du groupe, à la fois dans les services de gestion d'actifs alternatifs et, plus largement, dans le cadre de sa présence internationale. Tous deux considèrent la pandémie comme une occasion d'adopter de nouvelles méthodes et modèles de travail ainsi que d'ouvrir un éventail de possibilités pour les clients de ZEDRA.

Comment avez-vous décidé de collaborer ?

 

Frank Walenta (FW) : Il fallait juste attendre le moment opportun, puisque nous nous connaissons depuis de nombreuses années et avons déjà travaillé ensemble dans la même entreprise. Vu le rythme auquel ZEDRA se développe, il allait de soi d'engager un professionnel comme Wim. Ses compétences parlent pour lui, son réseau professionnel est solide et surtout il partage notre culture d'entreprise. Disons simplement qu’il a retrouvé la famille.

 

Wim Ritz (WR) : J'ai rejoint ZEDRA en tant que responsable groupe des fonds avec un objectif de croissance très ambitieux : figurer parmi les cinq premières entreprises de notre secteur au niveau international. Compte tenu de nos personnalités, de notre histoire commune et de notre engagement partagé, je pense que cet objectif est atteignable. Particularité unique, à ZEDRA, nous n'avons pas besoin de discussions interminables pour nous comprendre.  Beaucoup de choses coulent de source. Nous aimons tous notre travail et nous connaissons les recettes de la réussite.

«  Les clients privilégient de plus en plus les solutions ad hoc à appliquer sur-le-champ. »

Comment les besoins de vos clients évoluent-ils ?

 

FW : Ils changent rapidement et de façon spectaculaire ! Les clients privilégient de plus en plus les solutions ad hoc à appliquer sur-le-champ, et évitent les longues enquêtes et les processus de passation de marchés. Lorsqu'ils s'adressent à nous, nos commanditaires savent où ils veulent aller, comment s’y rendre, et ce dont ils ont besoin. Notre travail a pris une tournure très technique et s’adapte à des contraintes de temps très exigeantes. D'une part, il s'agit de fournir en temps et heure; d'autre part, les enjeux sont bien plus vastes. Nous devons couvrir de nouveaux domaines, coordonner, contrôler et assembler les pièces d’un même puzzle. Les classes d'actifs couvrent les matières traditionnelles telles que l'immobilier, la dette, les infrastructures et les énergies renouvelables mais s’étendent également aujourd’hui aux clients lançant leurs propres applications ou investissant dans le cannabis thérapeutique. Des domaines autrefois marginaux se banalisent. En tant qu'entrepreneurs innovateurs, nous comprenons totalement ces entreprises avant-gardistes et savons qu'elles nécessitent un type de gestion et de contrôle des risques différent et flexible

  

WR : Nous avons un double rôle aujourd'hui. Le premier ressemble à celui d’un générateur   électrique. Nos clients investissent dans de nombreuses classes d'actifs dans le monde entier, et ont besoin d'un partenaire de confiance apte à mettre les choses au point pour que la solution fonctionne au-delà des frontières, dans toutes les juridictions. Deuxièmement, nous jouons le rôle d'accélérateur. Les dirigeants de ZEDRA - Ivo Hemelraad notre PDG, Bart Deconinck notre président exécutif, Frank, moi-même et beaucoup d'autres - ont tous créé leur propre entreprise. Nous avons été à la place de nos clients, nous comprenons donc bien leurs besoins et savons comment y répondre. Une nouvelle génération d'investisseurs est arrivée. Dans les fonds, par exemple, ils commencent à piloter eux-mêmes leurs gestionnaires d'investissement, pour s'assurer que leurs choix restent conformes à leur philosophie. Nous respectons cette volonté et nous nous y associons étroitement, par exemple en adhérant aux nouvelles normes de durabilité, d'impact et d'investissement ESG. 

 

Quel impact a eu la Covid-19 sur vos activités et celles de vos clients ?

 

FW : Notre activité ne s’en est pas trouvée affectée. En fait, certains mois, nous avons connu une croissance à deux chiffres à la suite de la pandémie, qui a accéléré notre transformation numérique. En tant qu'entreprise, nous avons choisi de tirer profit de cette période difficile et de l'utiliser comme une occasion de revoir notre façon de travailler, en donnant un nouvel élan à notre expansion et à notre modernisation. 

 

WR : Pour notre génération, cette crise ne constitue que la dernière en date d'une série. Si humainement elles ont des conséquences lourdes, les situations de crises offrent en même temps des opportunités de croissance indéniables. Les gens font preuve de résilience, se serrent les coudes et font bouger les choses plus rapidement. Beaucoup de projet de développements dont la mise en œuvre se faisait attendre se sont imposés.  Pour nos clients, cela représente un foisonnement d'opportunités. Il existe un beau stock de munitions et d'innombrables possibilités pour créer des entreprises prometteuses, les lancer et les aider à croître rapidement.