Gosia Kramer (The Office) : Regarder le passé pour mieux envisager le futur

L’espace de co-working The Office a fêté son premier anniversaire en octobre. Sa fondatrice, Gosia Kramer, revient sur sa genèse.

Comment vous est venue l’idée de créer The Office ?

 

L’idée de créer The Office est née graduellement. Lorsque je voyageais autour du monde pour le groupe Deutsche Böerse, mon ancien employeur, j’ai pu voir plusieurs espaces de co-working extraordinaires où je m’installais juste pendant quelques heures pour répondre à mes mails. À chaque fois, l’ambiance de travail unique de ces endroits et leur design souvent très intéressant me saisissaient. Chacune de ces expériences représente une source d’inspiration. Je suis par la suite retournée dans ces endroits lorsque je travaillais sur ma propre idée de start-up : une plate-forme globale d’épargnes familiale. La base de mon business plan résidait dans la recherche au Luxembourg d’un groupe de freelances et de start-ups qui pourraient chacun contribuer au développement de la plate-forme. J’ai rapidement dû me mettre à chercher un espace de co-working local où je pourrais annoncer mon projet et demander qui voudrait me rejoindre. À ma grande surprise, identifier de tels endroits au Luxembourg s’avérait impossible. L’idée naquit à ce moment-là : pourquoi ne pas créer mon propre espace ?

"2018 sera l’année des innovations chez The Office."

Quelle a été la principale difficulté ?

J’agis rapidement, mais trouver le bon emplacement pour établir un espace de co-working représentait le plus grand défi. Dans un marché immobilier très tendu, les loyers élevés peuvent porter un coup fatal au business case d’un espace de co-working. Je savais qu’il me fallait penser hors des sentiers battus pour réaliser mon objectif. Je rêvais de trouver une usine désaffectée, mais un garage s’est présenté comme la solution. La rénovation et les longues semaines de frustration face à la lenteur des travaux demeuraient un défi. Elles devinrent notre plus grand avantage. Ces travaux préparatoires et notre volonté d’aller de l’avant, notre design industriel et nos solutions inhabituelles représentent notre ADN qui les gens ici. Notre espace fournit à ses utilisateurs une zone de confort parfaite pour tisser facilement des liens de meilleure qualité que dans des espaces de type hôtel.​

Où en est The Office un an après son ouverture ?

Un an après notre ouverture, The Office décolle comme une fusée ! Cela se voit non seulement à la rapidité avec laquelle nous atteignons notre pleine capacité, mais aussi, et c’est le plus important pour moi, dans la diversité des profils, nationalités, âges, intérêts et talents des gens qui l’occupent. Voir ces gens se mettre à travailler sur des idées communes et créer de nouvelles sociétés ensemble est particulièrement plaisant. Un autre facteur très gratifiant se situe dans le fait que certains de nos membres, disposant de leurs propres bureaux privés en ville, viennent co-worker avec nous car le dynamisme de The Office correspond à ce qu’ils recherchent. Tout ceci n’apparaît que comme un début. Comme je viens du monde de l’entreprise, je vois clairement les erreurs faites en chemin. Une des principales se situe dans le manque d’innovation, dû à un emploi du temps trop chargé. C’est pourquoi les innovations marqueront 2018 chez The Office. Les bases existent pour que The Office devienne le lieu que j’imaginais : une plate-forme interactive où les utilisateurs de nos services peuvent rencontrer des innovateurs et des esprits créatifs de tous horizons. Divers, dynamique et proactif, The Office se positionne comme the place to be pour tous ceux en quête de nouvelles solutions et de nouvelles manières de faire des affaires.