La Grande-Duchesse Charlotte : icône du Luxembourg

Souveraine d'exception, la Grande-Duchesse Charlotte de Luxembourg symbolise la résistance et l'indépendance de son pays. Retour sur le destin exceptionnel de cette grande dame.

Une Grande-Duchesse adulée

Née le 23 janvier 1896 au Château de Colmar-Berg, Charlotte est l'un des six enfants du Grand-Duc Guillaume et de la Grande-Duchesse Marie-Anne de Bragance. Seconde fille de la famille, elle vit une enfance paisible, loin des préoccupations habituelles d'une princesse héritière. Toutefois, après l'abdication de sa sœur ainée Marie-Adélaïde en 1919, Charlotte accède au trône à l'âge de 23 ans. La même année, elle épouse le Prince Félix de Bourbon-Parme. De cette union naissent six enfants. Petit à petit, elle parvient à toucher le cœur des Luxembourgeois de par son élégance naturelle mais aussi et surtout grâce à son engagement pour son pays.

"Trois ans plus tard, les troupes américaines libèrent le Luxembourg. La Grande-Duchesse n'y rentre qu'en avril 1944 : elle y est accueillie en véritable héroïne."

Une détermination sans faille

Le 9 mai 1940, le Luxembourg, pourtant neutre, est envahi puis annexé par l'Allemagne. La Grande-Duchesse choisit alors l'exil afin de combattre le nazisme, d'abord en France, puis au Portugal, avant de rallier Londres avec les ministres du gouvernement. De là, elle s'adresse au peuple luxembourgeois par la radio, les encourageant dans leur résistance aux allemands. Ce n'est qu'en octobre qu'elle rejoint ses enfants et son mari aux USA, toujours neutres à l'époque, pour convaincre le président Roosevelt – qui deviendra son ami – de s'impliquer dans la guerre. En véritable ambassadrice, elle parcourt les États-Unis en plaidant la cause de l'Europe et du Luxembourg. Sa persévérance pour  sauver l'indépendance de son pays – qui fête cette année son 179ème  anniversaire – portera ses fruits : en décembre 1941, Roosevelt déclare la guerre à l'Allemagne. Trois ans plus tard, les troupes américaines libèrent le Luxembourg. Charlotte n'y rentre qu'en avril 1944 : elle y est accueillie en véritable héroïne.

Des projets pour son pays

Durant toute la suite de son règne, long de 45 ans, Charlotte contribuera à la reconstruction de son pays. Participant à de nombreuses rencontres au sommet, elle tiendra un rôle capital dans la création du Benelux, pour finalement donner au Luxembourg le rôle économique et la reconnaissance internationale qu'on lui connait aujourd'hui.