Philippe Linster (HoST): Accélération et digitalisation

Philippe Linster, CEO, présente la House of Startups, accélérateur de l'écosystème de l'innovation au Luxembourg et les mesures mises en place pour soutenir ses partenaires durant la crise sanitaire. Interview.


 

Pourriez-vous décrire la HoST en quelques mots ?

 

La House of Startups (HoST) a été créée en 2018 par la Chambre de Commerce avec la vision de devenir une force motrice de l'écosystème de l'innovation au Luxembourg en instaurant et en consolidant les liens entre les startups et les entreprises établies. Située au cœur de la ville de Luxembourg, la HoST accueille une communauté diversifiée rassemblant plus de 130 startups réparties au sein de quatre pôles d'innovation, dont la Luxembourg House of Financial Technology (LHoFT), le Luxembourg-City Incubator (LCI), le Hub@Luxembourg et l’International Climate Finance Accelerator Luxembourg (ICFA Luxembourg). La HoST est un campus d’innovation incontournable pour le Luxembourg et les pays voisins et sert de vitrine nationale de l’écosystème startup. Notre rôle est de réunir l’ensemble des incubateurs, startups, investisseurs, agences étatiques et entreprises établies afin d’engendrer des projets innovants. Il est dans l’intérêt de tous de dialoguer et de se positionner sur différents créneaux porteurs, aptes à renforcer et enrichir l’écosystème.

«  Cette crise sanitaire sera un catalyseur pour la digitalisation. »

 

Comment la HoST assiste ses parties prenantes à faire face à la pandémie du COVID-19 ? 

 

Avant le confinement, nous avons donc adapté le plus rapidement possible de nouvelles règles à l’intérieur du bâtiment afin de contrer au maximum les éventuelles contagions. Maintenant, toutes nos actions visent à assister non seulement nos partenaires résidant à la HoST mais aussi tout l’écosystème startup. La survie des startups et l’état de l’écosystème sont en jeux et des mesures d’aide rapides et ciblées sont nécessaires de toute urgence. Cela dit, dans une situation comme celle-ci, il n'y a pas de solution unique, car chaque startup est à un niveau différent de son développement, ce qui crée des besoins d’aide variés. Du côté de la HoST, nous avons décidé d’accorder une réduction de loyer de 50% pour le mois d’avril aux incubateurs que nous hébergeons et à leurs startups. Ensuite, nous maintenons une communication constante avec les incubateurs et les startups de l’écosystème afin de leur transmettre les informations liées aux mesures d’aides provenant du gouvernement et de la Chambre de Commerce. Nous soutenons d’ailleurs les initiatives de la Chambre de Commerce dont : la garantie bancaire pour les entreprises en difficulté de trésorerie de la Mutualité de Cautionnement ; la Business Helpline de la House of Entrepreneurship ; et le JobSwitch : la plateforme de mise en relation entre personnes au chômage et entreprises ayant besoin de main-d’œuvre, lancée par la House of Entrepreneurship, la clc, l’ADEM et les ministères du Travail et de l’Economie. Ajoutons à cela, l’organisation de webinairesvisant à aider les startups de l’écosystème en cette période de crise. En tant que fédérateur de l’écosystème startup, la HoST s’engage énormément auprès du Ministère de l’Economie, un partenaire primordial, pour lancer des mesures supplémentaires pour soutenir les startups et son écosystème.

 

Quels challenges et opportunités identifiez-vous dans le domaine de l’innovation dans les cinq prochaines années ? 

 

Je suis certain que cette crise sera un catalyseur pour la digitalisation : nous voyons déjà les premiers signes de changements dans le comportement des consommateurs et des entreprises. Le travail à distance est encouragé par les entreprises technologiques et non technologiques. Un autre exemple est le secteur de l'éducation. Cette pandémie nous montre très clairement où nous en sommes dans le système éducatif. Certaines écoles peuvent transmettre leur contenu d'apprentissage numériquement à leurs élèves et maîtrisent bien cette période difficile. D'autres, qui travaillent toujours avec le tableau noir et la craie, ont malheureusement des problèmes. Certains de ces changements se poursuivront, créant une révolution digitale à long terme qui façonnera les entreprises pour les décennies à venir. En revanche, ces effets secondaires positifs de la crise ne compenseront pas les nombreuses souffrances humaines et les dommages économiques. Nous serons aux côtés des startups au moment de l’après-crise, pour qu’elles puissent rebondir au plus vite.

© 360Crossmedia

Screenshot 2020-07-10 at 12.51.48.png