Jean Bottu (Médecin du monde) : tissu social et santé

Présentation de Esperanza House et de l’action de Médecins du monde au Luxembourg. Interview de Jean Bottu, Président du conseil d'administration de Médecins du monde au Luxembourg

 

Pourriez-vous décrire Esperanza House en quelques mots ?

 

Foyer catholique, Esperanza House accueille des personnes sans-abris dans son local à la rue du Dernier Sol et y offre, entre autres, des repas chauds. Depuis 2014, ce foyer permet à Médecins du monde (MdM) d’offrir des soins médicaux aux personnes sans CNS, deux soirs par semaine, dans un cabinet spécialement aménagé. Une équipe composée essentiellement de bénévoles et d’accueillants non médicaux, d’infirmiers, d’assistantes sociales et de médecins assure les soins. Ce programme a permis d’offrir 605 consultations à 235 patients en 2017.

 

"En 2017, Esperanza House a permis d’offrir 605 consultations à 235 patients."

Quels sont les moyens mis en place par MdM afin d’assurer la permanence ?

 

MdM se donne pour mission de « soigner et témoigner », « Ici et là-bas » en ciblant les populations les plus vulnérables, dans l'urgence et à long terme, tout en œuvrant pour l'égalité de l'accès aux soins de santé. MdM Luxembourg fait partie du réseau international de MdM et s’appuie sur trois métiers principaux pour mener à bien ses projets : le médecin, le psychologue et le travailleur social. Depuis sa création en 2013, MdM Luxembourg se focalise sur des projets de soins locaux, dont Esperanza. Une valeur et une force de MdM demeure le travail bénévole : nous comptons actuellement une petite centaine de personnes qui s’engagent régulièrement dans les différents projets locaux. Le déroulement d’une permanence de soins reste le même partout : la personne en demande de soins se présente et se voit prise en charge par un accueillant social pour le premier contact. Celle-ci l’oriente vers l’assistante sociale en cas de 1ere visite, et l’aide à clarifier sa situation et à comprendre pourquoi elle ne bénéficie pas de la CNS.  Une fois examiné, le patient reçoit les soins nécessaires avec un principe : la gratuité des médicaments et des consultations.

 

Avez-vous des partenariats avec les organismes de santé Luxembourgeois ?

 

MdM s’intègre dans le tissu social et de santé existant au Luxembourg. Les hôpitaux de Luxembourg (HRS, CHL) et de Esch, demeurent des partenaires indispensables dans la filière de santé. Nous travaillons avec chaque institution à une convention formelle de collaboration. Nous y organisons des consultations spécialisées (ophtalmologie, dermatologie, orthopédie, ORL, neurologie, cardiologie, psychiatrie ou encore kinésithérapie), au besoin avec des médecins spécialistes bénévoles de ces hôpitaux. Par ailleurs, MdM propose une consultation hebdomadaire en médecine dentaire dans le cabinet d’urgence de dentisterie, situé au CHL. D’autres partenaires tels qu’Inter-Actions, et ses travailleurs de rue, ou encore le Comité National de Défense Sociale font partie de notre quotidien. MdM assure par exemple la prise en charge médicale des patients de l’Abrigado.