Joëlle Hauser (Clifford Chance) : Diversité et Fintech

Joëlle Hauser, responsable du département « Fonds d'Investissement » de Clifford Chance Luxembourg, affirme que la technologie constitue désormais une question fondamentale pour les cabinets d’avocats – et la diversité représente un moteur de plus en plus important de la croissance des entreprises.

Quel rôle jouent l’innovation et la technologie dans les activités de votre cabinet ?

L’innovation fait partie intégrante de notre travail. Nous avons su, très tôt, identifier son importance, ce qui permet à Clifford Chance d’occuper aujourd'hui une place de premier plan dans le secteur juridique en matière de technologie. Dans le cadre de notre travail, nous pouvons accéder à une large gamme d’outils de technologie de l’information qui nous permettent de gagner du temps et de l’argent, et ces économies, en fin de compte, profitent à nos clients. L’informatique représente un élément essentiel de nos services, au même titre que notre expertise sectorielle et notre connaissance approfondie du marché. La stratégie intitulée « Best Delivery and Innovation » de notre cabinet repose sur l’intégration de nos systèmes avec ceux de nos clients, à l’instar de nos technologies utiles en matière de due diligence. Citons également notre système de scanning et d’analyse de rapports reposant sur l’identification de mots-clés.

"Nous disposons des capacités nécessaires pour servir des acteurs de l’innovation à l’échelle mondiale."

 

Du point de vue des clients, quels avantages tire-t-on de s’adresser à un cabinet membre du « Magic Circle » ?

Parmi les aspects fondamentaux, citons l’ampleur de nos ressources et notre stabilité commerciale et financière. Pour l’exercice clôturé en avril, Clifford Chance réalise un chiffre d’affaires mondial de 1,85 milliard d’euros – en hausse de 20 % depuis 2015 – ainsi qu'un bénéfice de 714 millions d’euros, ce qui représente une augmentation de 39 %. Nos racines se situant certes au Royaume-Uni et en Europe, le cabinet affiche une croissance particulièrement rapide en Amérique et dans la région Asie-Pacifique. Par conséquent, le bureau luxembourgeois et nos clients bénéficient de programmes globaux dans divers domaines, notamment un cursus de formation permettant d’enregistrer les meilleurs résultats. Cela signifie également que nous pouvons nous appuyer sur l’expertise partout où elle existe, notamment notre plate-forme « Best Delivery and Innovation » et nous figurons désormais à la pointe des nouveaux développements essentiels pour nos clients, en matière de Fintech par exemple. Enfin, nous disposons des capacités nécessaires pour servir des acteurs de l’innovation à l’échelle mondiale.

Quelles tendances façonnent le secteur des fonds d’investissement et l’environnement commercial au sens large aujourd’hui ?

Parmi les tendances les plus importantes, notons la nouvelle orientation du monde des affaires à l'égard des questions environnementales, la responsabilité sociale des entreprises et l’amélioration de la gouvernance, comme les lignes directrices ESG appelées à faire partie intégrante de la structuration des fonds. Parallèlement, l’ouverture manifeste à la diversité inclut, évidemment, non seulement l’égalité entre hommes et femmes, mais également la diversité des origines et de l’éducation. Prenons le cas des femmes : elles représentent 53 % des collaborateurs mais seulement 15 % des associés dont beaucoup quittent l'étude endéans cinq ans. Nous travaillons depuis plusieurs années déjà à la mise en œuvre de programmes visant à soutenir leur progression de carrière, en fixant un objectif de 30 % d'associés féminins au niveau de l'association. La diversité ne concerne pas seulement l’équité, il s’agit également d’une question de veille économique : les femmes se démarquent particulièrement dans des domaines tels que le pitching. Clifford Chance s’est engagé à accroître la diversité, notamment en adoptant les Principes d’autonomisation des femmes formulés par l’ONU pour guider l’action des entreprises sur la voie de la promotion de l’égalité. À ce titre, nulle question de hasard si, cette année, IFLR a distingué pas moins de dix associées de Clifford Chance dans son classement dédié aux « Women Leaders ».