Jérôme Wittamer (LPEA):

Le private equity au coeur de l'économie

Depuis 7 ans, la LPEA accompagne le développement d'une industrie majeure de l'économie luxembourgeoise. Bilan et perspectives avec son président, Jérôme Wittamer.

 

Quel est le bilan de la LPEA depuis sa création ?

A sa création en 2010, la LPEA comptait une vingtaine de membres. Depuis, le Luxembourg est devenu le hub européen du private equity. Ceci a permis d’asseoir la crédibilité internationale de l’association, basée
sur une triple mission : représenter, promouvoir et protéger les activités de nos 140 membres. Notre stratégie se concentre sur deux niveaux :
1. Au niveau national : valoriser les opportunités qu’offre ce secteur pour
le pays en proposant les outils à mettre en place
au niveau législatif pour assurer la compétitivité du Luxembourg dans notre industrie.
2. Au niveau international : réaliser une importante promotion de l’industrie luxembourgeoise auprès de grandes places comme Londres, Zurich, Paris, Stockholm ou New York. Cette promotion intense

s’est révélée payante : le private equity est actuel-lement l’industrie la plus orissante du pays. De plus, c’est une industrie très positive car elle investit à 100% dans l’économie.

 

Quelles sont les perspectives du secteur private equity/venture capital au Luxembourg ?

Elles sont excellentes. Le Brexit crée une incertitude pour les acteurs présents au Royaume-Uni. Pour distribuer leurs fonds en Europe en accord avec la directive européenne, les gestionnaires de PE doivent y avoir une société AIFM. Donc les acteurs US et UK doivent s’établir sur le continent. Le Luxembourg offrant de la stabilité et une réglementation favorable, les professionnels du secteur peuvent se concentrer sur le développement de leurs affaires. Un récent article du Financial Times a mis en avant ces différents aspects. Cette reconnaissance de notre action a un impact très positif car ce journal a un effet prescripteur, notamment lorsqu'il cite des références comme Carlyle ou Blackstone. Nous devons poursuivre dans cette direction.

 

« Le private equity investit à 100% dans l'économie. »

 

Quel bilan tirez-vous de la première conférence LPEA Insight d'avril dernier ?

Lors de la conférence LPEA 360 INSIGHT, nous souhaitions nous positionner comme l’acteur de référence du secteur en invitant les family office, le wealth management et le private banking à venir
à notre rencontre pour comprendre nos stratégies d’investissement. Depuis la crise de 2008, le monde du private banking luxembourgeois évolue vers la gestion de patrimoine haut de gamme où le private equity joue un rôle croissant. Il était important de faire le lien.

 

Quelles sont les attentes des membres de la LPEA ?

Les attentes sont di érentes selon les profils des membres. Les ”GPs” - General Partners, ndlr - nous demandent de défendre leurs intérêts au niveau national et européen. Ils expriment leurs inquiétudes sur des aspects réglementaires, juridiques, fiscaux et participent activement à l’amélioration du secteur. Quant aux services providers, ils cherchent à participer à l’évolution du secteur à travers les comités techniques, à développer leur réseau, à s'informer et à promouvoir leur société. Ils veulent également
être impliqués dans l’évolution d’une industrie en pleine croissance au Luxembourg.