Karin Schintgen (lux future lab) : Up for Start-ups

1er incubateur créé par une banque en Europe, lux future lab se positionne comme un amplificateur du dynamisme de l’économie.

 

Qu'est-ce que lux future lab ?

Lux futur lab est un projet de BGL BNP Paribas destiné à stimuler la vie économique et sociale en favorisant l’esprit d’entreprendre. L’essence même des banques étant d’aider les entrepreneurs, nous accompagnons les start-ups dans leur croissance, la création d’emplois, l’innovation et l’investissement. Notre offre comporte différents services. Outre le hosting - en bureaux fermés ou plateforme commune - et le e-hosting où incluant des accords avec des data center - nos membres ont accès à un ensemble de services répondant à leurs besoins par exemple en matière de formation (accès à un catalogue de 1300 e-learnings) ou de consulting avec les partenaires du lab. Citons enfin l’accès privilégié au réseau d’incubateurs et de veille technologique du groupe BNP Paribas dans le monde : une consultation publiée dans un incubateur à Paris est accessible à nos start-ups luxembourgeoises. Nous reposons sur 2 piliers : une plateforme entrepreneuriale qui sert d’incubateur pour une trentaine d’entreprises Et une plateforme de formation pour les jeunes et les start-ups. Les summer schools par exemple, s’adressent aux jeunes de 16 à 18 ans en leur proposant un regard différent sur l’économie et le marché du travail. Nous leur disons : Think out of the box et The sky is the limit.
 

Comment évolue l'écosystème des start-ups à Luxembourg ?

Le Luxembourg a toujours été une terre d’innovation. L’histoire du pays en est jalonnée dans de nombreux domaines : sidérurgie, fréquences hertziennes, satellites, avec un succès mesurable par la présence des leaders européens ou mondiaux dans ces secteurs (ArcelorMittal, RTL Group-Bertelsmann, SES). Sans oublier l’industrie financière qui place le pays comme un leader européen en la matière. Le Space Mining positionnera très probablement, une fois de plus, le Luxembourg comme leader de l’innovation. Les autorités publiques sont très réactives et soutiennent activement cet effort de faire du Luxembourg une Start-up Nation : le Technoport, nyuko et le LHoFT, en sont des exemples concrets. Un climat social excellent et une grande stabilité politique sont les piliers de ces innovations.​

Quelles sont les plus grandes réussites d'entreprises passées par lux future lab ?

Elles sont nombreuses mais je citerais entre autres Talkwalker qui emploie 200 personnes à Luxembourg, New York et San Francisco. Paycash qui vient d’être rachetée par Daimler Benz pour créer Mercedes-Cash. Et enfin, Job Today, positionné sur un créneau innovant : le recrutement rapide de personnel peu qualifié. Ils ont levé 30 millions d’euros en 2016.

« Le Luxembourg a toujours été

une terre d'innovation. »

Si vous aviez une baguette magique quel voeu exauceriez-vous pour l'entrepreneuriat ?

A l’image de ce qui se fait en France, en Belgique ou en Angleterre, je faciliterais l’investissement dans les start-ups en instaurant certaines déductions fiscales, et en faisant évoluer le statut de l’auto-entrepreneur. Il faut investir dans autre chose que l’immobilier !