Marc Hansen (Ministre du Logement et Ministre délégué

à l’Enseignement supérieur et à la Recherche) :

DES PILIERS FONDAMENTAUX POUR

L’ENSEIGNEMENT

MARC HANSEN, LE MINISTRE DÉLÉGUÉ À L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET À LA RECHERCHE, EXPLIQUE LES PROJETS RÉALISÉS ET EN COURS D’IMPLÉMENTATION DANS LE DOMAINE ÉDUCATIF AU LUXEMBOURG AU COURS DE CES PROCHAINS MOIS. INTERVIEW.

QUEL EST VOTRE PARCOURS EN QUELQUES MOTS ?
En ce qui concerne ma carrière professionnelle, elle a commencé au début des années 90 dans le domaine des médias audiovisuels, d’abord auprès du DNR (Den Neie Radio) ensuite, entre 1995 et 2009, auprès de RTL Radio Letzebuerg et RTL Télé Lëtzebuerg. De 2009 à 2011, j’étais attaché parlementaire auprès du groupe parlementaire du DP. Entre 2011 et 2014, j’occupais le poste de directeur et d’administrateur délégué des Éditions Lëtzebuerger Journal. Ayant exercé la fonction d’échevin entre 2005 et 2014,
ma carrière politique a commencé à ce moment là avec mon élection au conseil communal d’Useldange. Au niveau national, j’ai été nommé député en 2013 puis secrétaire d’État à l’Éducation nationale, à l’Enfance et à la Jeunesse et secrétaire d’État à l’Enseignement supérieur et à la Recherche en 2014. Pour ensuite, au cours de l’année 2015, devenir ministre du Logement et ministre délégué à l’Enseignement supérieur et à la Recherche.

QUELS SONT LES DOMAINES PRIORITAIRES SELON

VOUS EN TERMES DE FORMATION UNIVERSITAIRE AU LUXEMBOURG ?

L’université du Luxembourg favorise les formations bilingues menant aux grades de bachelor, de master et de doctorat. Les domaines de formation prioritaires sont l’Informatique, l’Ingénierie, les Sciences de la Vie, le Droit, l’Économie, les Finances et la Gestion, les Sciences de l’Éducation et les Sciences Sociales. L’Université du Luxembourg continue à assurer la qualité de ses enseignements. Elle a reçu en 2015 l’accréditation pour quatre Masters : Master in Economy and Finance, Master in Banking and Finance, Master in Wealth Management et Master

in Entrepreneurship and Innovation. De plus, elle offre des formations continues et qualifiantes comme dans le Smart ICT for business innovation. L’Université a également initié le programme Campus Carrières pour aider les jeunes dans leur recherche d’emploi.

À la rentrée 2015, 24 formations menant au Brevet de Technicien supérieur sont offertes dans les domaines de la santé, des arts appliqués, du commerce, de l’industrie et des services.

« La valorisation de la recherche publique sera au centre de nos préoccupations futures. »

Marc Hansen, Ministre délégué à l’Enseignement supérieur
et à la Recherche

À QUELS ENJEUX LA RECHERCHE DOIT-ELLE FAIRE FACE DANS LES PROCHAINES ANNÉES ?

Après une phase de développement et d’investissement, il s’agira de consolider la masse critique de recherche afin de gagner en visibilité au niveau européen et international, ceci grâce la concentration des efforts. La coopération au niveau national plutôt que la concurrence est un aspect clé à mettre en œuvre. Des niches d’excellence
de notre recherche publique permettront la diversification économique du pays, une croissance durable et le développement de la société. En effet, des études montrent que les pays avec une forte recherche d’excellence sont capables d’attirer
et de maintenir des entreprises très innovantes. La valorisation de la recherche publique sera au centre de nos préoccupations futures. Les investissements soutenus du Luxembourg dans ce domaine mènent à accroître les connaissances et ces connaissances constitueront la base au développement socio- économique de notre pays et de ses citoyens. Dans cette politique de recherche, le volet des ressources humaines occupe une place de prédilection.

© 360Crossmedia

Screen Shot 2020-01-06 at 10.16.09.png