Martin Vogel - MDO, DMS et MontLake : La force dans l’unité

L'union  de MDO, DMS et MontLake donne naissance à un groupe plus important et plus flexible. Martin Vogel, CEO Europe, DMS Governance, explique que la conjonction de ces forces assure une offre de qualité plus élevée, une gamme plus large de services professionnels et une orientation plus ciblée, constituant un atout majeur dans la quête de nouveaux clients.

 

Comment MDO a-t-il évolué depuis la transaction ?

 

En nous unissant, nous avons créé une société de gouvernance et de gestion pour compte de tiers de premier plan sur la scène mondiale. Nous avons constaté la croissance de la clientèle de MDO et le développement d'un environnement stable procurant sécurité et garantie opérationnelles, tant pour les clients que pour le personnel. Cette union propose un vaste portefeuille de services paneuropéens au départ de trois ManCos : Dublin, Luxembourg et Londres. Notre présence commune dans ces domiciles clés a reçu un bon accueil sur le marché. J’en prends pour preuve notre succès dans la conquête de nouveaux clients que nous n’aurions pu acquérir individuellement. En tant que groupe, nous avons désormais une offre très forte, diversifiée et solide dans le domaine des OPCVM et des fonds d'investissement alternatifs, complémentée par un savoir-faire dans tous les secteurs pertinents et dans toutes les juridictions. Cela attire des acteurs plus importants du marché à la recherche de plusieurs domiciles ou d’une sécurité accrue par le biais d’une collaboration avec un groupe d’envergure mondiale.

 

“Le nouveau groupe assure à ses clients une offre multiple en terme de produits et juridictions, assurant une croissance supérieure à celle du marché, tout en maintenant un service unique et de haute qualité” 

De quelle manière les besoins de vos clients évoluent-ils ?

 

Le monde de l’investissement évoluant vers une complexité croissante, nos clients recherchent le meilleur intermédiaire pour les guider dans la phase initiale de création de fonds. Nous les conseillons sur la nature de leur mise en place,  le domicile où les établir, la structure juridique à créer et les services nécessaires. Dans un premier temps une période d'accompagnement est nécessaire. Une fois le fonds créé, ils ont besoin d'un partenaire apte non seulement à assurer les fonctions quotidiennes avec professionnalisme et diligence, mais aussi à les soutenir en matière de nouvelles réglementations et de politiques d'investissement et de distribution. L'un des principaux défis pour lesquels nous pouvons les guider concerne la direction à prendre avec les investissements liés aux critères ESG. Suivent-ils une stratégie ESG complète, partielle ou continuent-ils simplement comme par le passé ? De telles décisions  ont un impact sur le modèle opérationnel à adopter.

 

Quelle est selon vous l’évolution de Luxembourg et de MDO dans 3 à 5 ans ?

 

Dans le monde de la gestion d'actifs et de fonds, je reste convaincu que Luxembourg se trouve bien placé pour maintenir sa position de premier plan. Dans le contexte actuel de taux d'intérêt bas, nous prévoyons le maintien à la hausse des flux financiers ciblant des produits d'investissement à haut rendement. Par ailleurs, les exigences des fonds de pension en matière d’investissement vont également s’intensifier. Luxembourg continuera à bénéficier de son statut de domicile et verra ses actifs sous gestion augmenter. Au sein du nouveau groupe, nous pensons être en bonne position pour surperformer la croissance du marché et ainsi devenir un leader en matière de gouvernance d'entreprise et de sécurité opérationnelle. Nous voulons nous poser en partenaire commercial proactif pour nos clients. En tant que groupe, nous continuerons à étendre notre gamme de services avec des produits neufs et des implantations supplémentaires. Nous ambitionnons la place de leader européen dans le secteur de la gestion pour compte de tiers.