Loïc Didelot (MIXvoip) : l’ICT à la Luxembourgeoise

Loïc Didelot, PDG, décrit les défis affrontés lors de la création de sa société MIXvoip et les challenges liés à la gestion d’une entreprise en pleine croissance. Interview.

 

Pouvez-vous nous présenter MIXvoip ?

Lancé en 2008, MIXvoip opère comme fournisseur réglementé d’internet et de téléphonie cloud au Luxembourg, en Allemagne et en Belgique. Notre offre se concentre sur le B2B avec une attention toute particulière portée sur le support et les niveaux de service-level agreement (entente de niveau de service, ndlr). Depuis peu, nous offrons également l’intégration et la gestion de solutions IT aux entreprises. MIXvoip compte aujourd’hui 2 600 clients. Ce nombre ne cesse de progresser car nous gagnons 1,5 clients par jour en moyenne, contre un départ par mois, lié le plus souvent à des fusions ou acquisitions. En plus de nos 54 salariés actuels, nous réalisons environ une embauche mensuelle afin d’accompagner le développement de notre activité.

« Nous gagnons 1,5 clients par jour en moyenne, contre un départ par mois. »

 

Quels ont été les challenges rencontrés depuis la création de MIXvoip ?

À mes débuts, j’étais seul pour développer MIXvoip, de la programmation au démarchage des premiers clients. Je bataillais pour gagner leur confiance, en grande partie à cause de la nouveauté du service et de ma jeunesse. Pour compliquer les choses, je ne disposais plus de réserve de fonds après 4 ans d’activité. MIXvoip ne décollait toujours pas et, pourtant, je devais trouver de nouveaux capitaux. L’accord signé avec l’Université du Luxembourg et les fonds de recherche mis à disposition par l’État nous ont permis de traverser cette période difficile. Grâce à ces efforts, MIXvoip a embauché ses premiers vendeurs en 2012 et commencé à se développer. À partir de là, de nouveaux challenges se sont présentés : gérer la croissance de la clientèle et des équipes, s’assurer de la formation interne et adapter nos procédures. Des défis largement relevés aujourd’hui car MIXvoip prospère et intervient dans plusieurs pays.

 

Comment voyez-vous l’avenir de la télécommucation et son impact sur l’activité de MIXvoip ?

Selon moi, l’accès internet par la fibre restera essentiel pour les entreprises, et ce, même avec l’arrivée prochaine de la 5G. Toutefois, il faut anticiper le développement des applications pour mobiles et ordinateurs, dans la mesure où elles remplaceront progressivement le hardware téléphonique. En plus de devoir s’adapter aux réglementations de plus en plus complexes, notre activité fera face à une nouvelle concurrence d’acteurs non-spécialistes de la télécommunication, comme Microsoft par exemple. À nous de rester créatif pour continuer à répondre aux attentes des clients. Pour cela, nous misons sur des solutions software à l’avenir, notamment pour proposer des outils complémentaires aux systèmes tels que Microsoft Teams. Et, surtout, nous restons confiants : notre équipe, notre capacité d’adaptation et notre offre de services sur mesure nous permettent d’affronter ces challenges en toute sérénité.

© 360Crossmedia

Screen Shot 2020-01-06 at 10.16.09.png