Armand, Patrizia et Nicolas Schmit (Schmit-Fohl) : Authenticité et durabilité

Focus sur l'histoire ancestrale et la vision moderne d'un domaine Luxembourgeois familial : la maison viticole Schmit-Fohl.

Pouvez-vous présenter l’histoire de votre Maison en quelques mots ?

Armand Schmit : L’inscription au registre commercial remonte à 1792. Entre 1880 et 1910, lorsque le Phylloxera – puceron ravageur - apparut dans le Bordelais, la viticulture au Luxembourg a connu un important essor. Les vignobles du sud quasiment anéantis permirent aux vins du nord de se développer. En 1900, sous le Zollverein – union douanière allemande - le commerce s’orientait exclusivement vers l’Allemagne où s’effectuait la champagnisation. Ces accords prirent fin avec la première guerre et la viticulture luxembourgeoise s’orienta vers le marché belge pour passer d’une production de vins très secs à des vins plus nobles tels que le chardonnay, les pinots gris et noir. Lors de l’entre guerres, mon grand-père agriculteur se spécialisa dans la production de vin. Mon père, lui, abandonna complètement l’agriculture et depuis mon arrivée dans les années 80, nous sommes passés de 5,5 à 12 hectares. Ma femme s’occupe depuis 1985 des relations commerciales et de l’administratif et mon fils Nicolas vient de renforcer les rangs en production.

 

« Notre production s’inscrit dans le développement durable. »
 

Quelle est la spécificité du vin luxembourgeois ?

Le Grand-Duché représente un pays septentrional par excellence. Peu de vignobles se situent plus au nord. L’acidité, la fraîcheur et la finesse font la particularité du vin luxembourgeois. Je suis fier de cette acidité et refuse de surcharger le vin en résidu de sucre pour masquer son authenticité. Nos vins doivent rester frais et secs.

Quels sont aujourd’hui les défis et les opportunités pour votre maison ?

Patrizia Schmit : Avec le digital le monde évolue très rapidement. Les consommateurs achètent sur internet et se tournent en général vers les grandes maisons. Nous souhaitons garder notre authenticité dans notre approche commerciale. Nous apprécions le caractère humain et familial de notre activité et le contact privilégié avec les clients. Les Luxembourgeois aiment acheter sur des bases relationnelles : la qualité du service doit donc toujours être au rendez-vous !

Quels sont vos engagements et vos valeurs ?

Nicolas Schmit : Nous travaillons pour une viticulture s’inscrivant dans le temps et sur base de pratiques respectant notre métier et l’environnement. Nous souhaitons que les générations futures puissent continuer à travailler les sols et les vignes de la Moselle. Nous plantons des trèfles et des légumineuses pour filtrer l’azote dans l’air – processus vertueux pour la fertilisation du sol – tout en augmentant la biodiversité. Notre production s’inscrit dans le développement durable.

© 360Crossmedia

Screenshot 2020-07-10 at 12.51.48.png