Stéphane Boudon :

COMMENT UBÉRISER LE CONSEIL FINANCIER ?

INVITÉ DU CEO LUNCH LE JEUDI 24 AVRIL AU RESTAURANT IKKI, STÉPHANE BOUDON A PRÉSENTÉ « LE CONSEILLER FINANCIER DANS UN MONDE DIGITAL... OU COMMENT UBERISER LE CONSEIL FINANCIER ». LE SPEAKER A RÉVÉLÉ LES RÈGLES D’OR POUR MENER UNE IDÉE DE BUSINESS À SON ABOUTISSEMENT, DANS UN MONDE INTERCONNECTÉ.

UNE EXPLOSION D’OPPORTUNITÉS
Cette tendance, observée dans le monde entier, est rendue possible par trois phénomènes. Premièrement, un futur digital, alimenté par les réseaux sociaux, le cloud et le big data et associé à une demande d’information grandissante à travers le globe. Deuxièmement, une montée de l’entreprenariat : le nombre d’entreprises de 1-10-100 personnes explose internationalement et chaque pays connaît son moment FrenchTech ou Startup Nation (Israël). Enfin, le marché devient mondial. En effet, des indicateurs de croissance de plus en plus rapide et un environnement démographique favorable dans les marchés grandissants marqueront la prochaine décennie. Cela se traduit d’une part par l’émergence d’une classe moyenne et d’autre part par une explosion des innovations dans ces marchés à la croissance rapide. Aujourd’hui, les opportunités n’apparaissent plus dans des endroits spécifiques : elles peuvent émerger partout et être ! Une bonne idée à Singapour peut être reprise à l’autre bout du monde dans les dix minutes grâce à internet !

LE RÔLE DU CONSEILLER FINANCIER
Ce rôle se définit d’abord par l’identification d’idées de business. Cela requiert de la créativité, mais aussi des données à la fois récentes et pertinentes. Il s’agit ensuite de développer l’idée et de la présenter dans le but d’obtenir un mandat, puis de l’organiser autour d’une multitude de données, réunies dans des documents. Enfin, il s’agit d’accomplir la transaction grâce à un pitch, ce qui requiert des compétences commerciales. Concernant les données, il existe énormément de sources d’information, des sources spécialisées aux réseaux sociaux, les événements professionnels ou encore les médias traditionnels. Un tri apparaît nécessaire pour se débarrasser de l’information superflue et déstructurée par l’ego personnel, notamment sur internet. Trouver l’information la plus pertinente constitue le vrai défi. Il devient possible de corréler ou décorréler ce que l’on veut lorsque les données sont bien choisies ! Il existe deux axes de recherche. L’axe horizontal concentre
les recherches sur le consommateur, l’intérêt général, et l’usager moyen, pour répondre à un besoin d’information superficiel. La recherche verticale
se concentre elle sur l’intérêt des spécialistes
et experts, et répond à un besoin d’informations approfondies. Aujourd’hui, le véritable challenge pour

la profession demeure de trouver une nouvelle façon de trouver de l’information.

« Ce que nous faisons doit être repensé. »

Stéphane Boudon

INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ET DEEP LEARNING

L’intelligence artificielle, n’étant que l’application d’algorithmes de tri, de sélection et d’optimisation à des donnés textuelles ou numériques, prend un essor considérable dans de nombreux domaines. Le récent échec du meilleur joueur de Go humain face à la machine en est un exemple frappant. L’abondance récente de données permet d’imaginer de nouvelles applications dans le monde des affaires: suivi de la santé d’une entreprise par l’analyse des commentaires produits sur les réseaux sociaux ou encore suivi de la concurrence et de son déploiement international par l’analyse des communiqués de presse en plusieurs langues. Dans le domaine du Conseil financier, l’analyse des signaux faibles dans une mer de données peut permettre d’identifier de nouvelles cibles et de nouveaux besoins. Plutôt que de ne regarder que des bilans audités, par nature anciens, qu’en est-il de tout le reste qui peut être vu sur l’entreprise, tel que l’évolution de sa population LinkedIn, en terme d’âge, nationalité ou compétences, l’évolution du contenu mais aussi de la féquence de communication

dans la presse. Tous ces indicateurs sont utiles pour obtenir une photographie et identifier de nouvelles pistes de travail.