The Office : Éloge de l’effervescence

 

Une interview de Gosia Kramer, fondatrice de « The Office », après 8 années passées dans la finance.

 

Pourquoi « The Office »  est-il différent ?

Le concept de « The Office Luxembourg » est très simple : nous avons transformé un vieil hangar industriel en un extraordinaire espace de co-working. Un lieu très beau mais en même temps encore brut, industriel et jamais vraiment terminé. Nous en avions assez de tous ces endroits où on se serrait dans des aquariums aseptisés en regardant ses collègues à travers des parois en verre. En venant chez nous, vous aurez une bonne dose d’énergie et d’inspiration en vous plongeant dans ce lieu, au milieu des autres. Tout est dans l’interaction : il s'agit d'obtenir des conseils et des encouragements, et d’être prêt à faire de même pour les autres.

 

 

« Le Luxembourg a besoin de s’appuyer sur des personnes travaillant sur des projets concrets. »

Gosia Kramer

 

 

Selon vous, le concept de co-working a-t-il un avenir au Luxembourg ?

Le co-working attire les personnes voulant du changement par rapport au status quo actuel. Le Luxembourg est typiquement le genre de marché qui peut faire bouger les lignes. Je distingue quatre secteurs prometteurs : le premier, le secteur de la finance traditionnelle, où les start-ups liées à la FinTech sont de plus en plus présentes. Le suivant est l’immobilier, un des secteurs les moins concernés par l’innovation et où les affaires se font encore grâce au réseau. J’aimerais également voir davantage de starts-ups avec un « social impact » non seulement sur l’économie locale, mais aussi sur l’économie globale. Enfin, le dernier secteur est celui des freelances qui travaillent à domicile. C’est un énorme potentiel inexploré et je suis étonnée de voir à quel point ils sont présents sur le marché, comment ils contribuent au développement des entreprises et ce qu'ils réalisent ensemble. Le point commun de toutes ces personnes : ils veulent tous travailler différemment.

 

Quelles sont les prochaines étapes pour vous ?

La communauté se développe grâce aux interactions entre les membres : par exemple, nous organisons régulièrement des petit-déjeuners et des apéritifs où nous favorisons l'échange mutuel, les conseils et l'aide concrète. Nous identifions des lacunes sur le marché comme par exemple le manque de spécialistes en IT. Nous constatons un besoin croissant pour les jeunes, la nouvelle génération IT, les développeurs web et d’applications, les inventeurs de nouvelles technologies. Nous le résolvons en coopérant avec d’autres lieux de co-working partout dans le monde : aux États-Unis, dans les États baltes, les pays d'Europe de l'Est, Israël etc. Le Luxembourg a besoin de s’appuyer sur des personnes travaillant sur des projets concrets. Mon but est également de faire de « The Office » le lieu où trouver des solutions. Ainsi, n’importe quelle entreprise ou entrepreneur peut entrer, dire « j'ai besoin de gens pour développer mon projet » et immédiatement avoir accès à un panel de ressources humaines talentueuses et motivées.

 

www.theoffice.lu