Luc Falempin (Tokeny) : la blockchain en toute conformité

Après avoir vendu sa première entreprise, Luc Falempin a cofondé Tokeny pour transformer la blockchain en une technologie plus transparente et respectueuse de la conformité. La société luxembourgeoise vient de lever 5 millions d'euros auprès d'Euronext. Interview.

Pouvez-vous présenter brièvement Tokeny ?

Tokeny joue un rôle de fournisseur de technologie permettant aux institutions financières d'émettre, de gérer et de transférer des titres sur une blockchain. Ce procédé permet de réduire les coûts d'exploitation, d'élargir la distribution et d'améliorer la liquidité, en utilisant une infrastructure IT partagée.  Après avoir réalisé un MBA au Canada, j'ai pris part à la création d’Izberg, une plateforme transactionnelle pour le commerce électronique. Lors de sa revente, j'ai pensé le moment venu de mettre mon expérience au service de la finance pour 3 raisons :

1. Les nombreuses analogies entre ce secteur et le commerce électronique ; dans le cas de ce dernier, l'actif transféré est numérique et les acheteurs veulent s’assurer qu’il n’existe qu’en un seul exemplaire. 2. L'émergence de la technologie blockchain.

3. Le fait que le front office a été numérisé alors que le back office ne l'a pas été.

«  Personne avant nous n’avait intégré l'identité du propriétaire dans les tokens. »

Qu’a produit l'investissement de 5 millions d'euros d'Euronext dans Tokeny ?

L’impact se fait déjà sentir. Nous avons signé le 29 juin mais Euronext investit depuis 5 ans dans des sociétés comme la nôtre. Euronext a l'habitude d'aider les start-up tout en les protégeant de l'influence politique de grands groupes. Pour vous donner un exemple, pas moins de 7 régulateurs les supervisent! En tant que simple start-up, nous recevons accès à des personnes capables d'établir un dialogue très constructif sur les points faibles de notre secteur et de nous organiser des ateliers avec d'excellents contacts. L'objectif reste de devenir rentables ! Nous prévoyons d’atteindre ce but sans nouveau tour de table. Basés au Luxembourg, nous jouissons d'un contact privilégié avec l’Etat et l’organisme de régulation. LHoFT et son PDG Nasir Zubairi travaillent d'arrache-pied pour faire du Grand-Duché une plaque tournante mondiale pour les offres de titres et les émissions de jetons. Ce pays ayant réussi à devenir le back office de la finance accomplit là une nouvelle avancée assez naturelle.

 

Comment la blockchain influencera-t-elle nos vies dans le futur proche ?

Les produits financiers subissent des changements importants : les utilisateurs finaux veulent une propriété directe, afin de réduire le nombre d'intermédiaires et l’opacité des opérations et de la tarification. Cela dit, la blockchain se fonde sur une technologie perturbatrice par nature. Tokeny se voit comme un facilitateur pour les institutions financières : certaines s'impliqueront, avec ou sans nous, d'autres non. Au final, tous les transferts de titres et d'argent deviendront automatiques et entièrement conformes aux règlementations. Cela aidera les professionnels à gagner du temps et à se concentrer sur de nouvelles façons de créer de la valeur ajoutée pour leurs clients. Nous nous sommes fixé pour mission de développer des interfaces se basant sur la blockchain, dans le but de la rendre facile à utiliser, pleinement conforme, et plus transparente. Par exemple, si quelqu’un perd son portefeuille, Tokeny permet d'effacer l’ancien et d'en générer un autre de la même valeur. Cela donne une nouvelle dimension au rôle de dépositaire. Des secteurs additionnels seront touchés, en particulier ceux demandeurs d’un partage de l'information et où prévaut une forte exigence de conformité.