Thomas Steiger (VP Bank) : Le Luxembourg au coeur de la croissance

Thomas Steiger, PDG de VP Bank au Luxembourg explique comment son groupe poursuit sa croissance tout en surveillant l'impact des nouvelles réglementations comme MiFID II sur les activités de ses clients.

 

Vous venez d'organiser un évènement avec le premier ministre du Liechtenstein. Comment s'est-il déroulé ?

La conférence a remporté un grand succès et coïncidait avec le conseil d’administration du groupe VP Bank qui se réunit chaque année dans un pays différent où nous opérons. Après Singapour l’année dernière, le Grand- Duché fut choisi en 2017. Nos administrateurs purent ainsi se plonger durant trois jours dans notre écosystème afin de comprendre notre activité en profondeur.

Les objectifs stratégiques furent discutés tout en vantant l’image de marque du Grand-Duché et la compétitivité de sa place financière. J’ai pu constater la différence de perception entre leur arrivée et leur départ. À mes yeux, communiquer à ce niveau revêt une importance considérable pour expliquer notre action et mieux faire connaître le Luxembourg aux administrateurs de VP Bank, dont le siège se trouve à Vaduz, au Liechtenstein.

La présence du Premier Ministre, Adrian Hasler, comme keynote speaker permit d’échanger sur les transformations en cours en Europe en général et dans des juridictions comme le Grand-Duché ou le Liechtenstein en particulier.

 

« Nous investissons substantiellement dans la formation. »
 

Comment gérez-vous la croissance de votre activité ?

Lors de notre campagne de recrutement de 2015 pour VP Fund Solutions et VP Bank à Luxembourg, nous recherchions des profils spécialisés en investissements alternatifs. Nous souhaitions attirer des profils capables de stimuler notre croissance avant de poursuivre avec une seconde vague de recrutements. Nous avons atteint cette étape avec
la validation par notre conseil d’administration d’une nouvelle campagne d’embauches. Nous investissons substantiellement dans la formation afin d’attirer les profils compétents, tout en leur donnant le support nécessaire pour leur permettre d’étoffer sans cesse leurs compétences. Nous avons mis en place un programme interne et ciblons entre autres des jeunes professionnels titulaires d’un master en gestion de patrimoine ayant un intérêt pour les fonds. Durant leur formation de vingt mois, ils changent de services régulièrement pour acquérir une vision holistique de notre activité, ce qui, à mon sens, leur garantit un très bon départ dans l’industrie.

 

Quels sont les prochains objectifs pour VP Bank ?

Nos actionnaires et les clients que nous servons nous permettent de rester focalisés sur des objectifs à moyen et long terme, ce qui représente une véritable force à notre époque. Nous appliquons deux règles d’or. La première consiste à fournir des services à forte valeur-ajoutée à nos clients internationaux. Ces derniers recherchent des prestataires capables de les accompagner en maîtrisant de nombreuses classes d’actifs, partout dans le monde. La seconde vise à soutenir nos initiatives internes afin de rendre toujours plus élevés les standards de notre firme. Au niveau réglementaire, nous suivons de près l’impact de l’implémentation de MiFID II pour nos clients. Les changements engendrés par cette réglementation obligeront certains acteurs à modifier leur business model, ce qui va sans doute accélérer à la consolidation du secteur. Les mois à venir seront cruciaux.

 

 

© 360Crossmedia

Screenshot 2020-07-10 at 12.51.48.png