Warrick Cramer (Tomorrow Street) : une passion à l’échelle mondiale

Pour Warrick Cramer, PDG de Tomorrow Street, le nouveau centre d'innovation partenaire de Vodafone et de Technoport, les start-ups doivent se connecter à l'économie mondiale dès leur création. Interview.

Pouvez-vous présenter Tomorrow Street en quelques mots ?

 

Centre d'innovation, Tomorrow Street vise à donner aux entreprises innovantes des débouchés commerciaux sur la scène internationale. Si ces entreprises déjà bien établies disposent de fonds, elles ne manquent pas moins du savoir-faire ou des réseaux nécessaires à leur développement. En évaluant leurs opérations, nous découvrons comment leur apporter de la valeur ajoutée en les intégrant dans notre plan de mondialisation. Les opérations d'achat de Vodafone se déroulent au Luxembourg et nous exploitons notre connectivité pour créer des liens entre les entreprises que nous soutenons et nos fournisseurs, clients et partenaires. Si certaines communautés de numérisation en ligne existent déjà, il leur manque la dimension humaine. Nous intervenons à ce stade, et facilitons les contacts. En attirant ces entreprises prometteuses au Luxembourg, Tomorrow Street vise à faire d’elles des modèles de réussite à l'échelle mondiale et à contribuer positivement à un secteur technologique en plein essor ainsi qu’au reste de l’économie luxembourgeoise.

"Nous fédérons les incubateurs et les accélérateurs au plan mondial en partenariat avec Vodafone. "

 

Quel genre d’entreprises souhaitez-vous attirer ?

 

L’innovation reste un domaine dans lequel on se perd facilement. En affaires, pour réussir, le mot d’ordre consiste à rester canalisé ! Mes équipes se concentrent donc sur trois domaines d'activité : l’IoT, l’AI et la cyber sécurité. Ces disciplines représentent 80% de notre travail et nous allouons les 20% restants à d'autres domaines. Les membres de mon équipe explorent ainsi de nouveaux secteurs pour leur donner matière à découvrir, à s’amuser et à se passionner. Tomorrow Street s’installe au Luxembourg plutôt qu’ailleurs, car ce pays reflète culturellement nos opérations mondialisées à travers sa population. En outre, le Grand-Duché se distingue par la proximité de ses marchés, sa main-d'œuvre hautement qualifiée et un écosystème d'innovation remarquable en matière de soutien, d'infrastructures et d’appuis politiques.

 

 

Comment envisagez-vous l’avenir de Tomorrow Street dans deux ou cinq ans ?

Nous allons rapidement manquer d'espace ! Le soutien qui nous vient des quatre coins du monde me surprend. Notre singularité consiste à soutenir des start-ups en phase avancée, aux fondements bien ancrés. Pionniers dans cette façon d’envisager la collaboration avec les start-ups, la clé de notre avenir réside dans cette singularité. Nous apportons notre soutien aux participants pour les aider à se donner des limites et éviter le stress financier, mais aussi à croître avec équilibre et maîtrise. Nous misons sur la collaboration. Tomorrow Street construit une communauté forte, établit des canaux de soutien et fait appel à tous les niveaux d'expertise pour y parvenir. Nous fédérons les incubateurs et les accélérateurs au plan mondial. Notre rôle et notre vision dictent nos objectifs à long terme.

© 360Crossmedia

Screenshot 2020-07-10 at 12.51.48.png