Xavier Buck (EuroDNS) : 

MEGA-ENTREPRENEUR 

RENCONTRE EN TÊTE À TÊTE AVEC L’ENTREPRENEUR LE PLUS GLOBAL DU GRAND-DUCHÉ. POUR RÉPONDRE À NOS QUESTIONS, XAVIER BUCK NOUS A DONNÉ RENDEZ-VOUS AU DATACENTRE DE LUXCONNECT À BISSEN. INTERVIEW. 

QUE FAIT LE LUXEMBOURG POUR ATTIRER LES STARTS- UPS ?
À titre personnel, nous venons de créer BHS avec Nicolas Buck – un lointain cousin – Marco Houwen
– mon acolyte – et Jean-Louis Schiltz, l’ex ministre des communications. Notre but est d’attirer et aider les sociétés fintech à s’établir au Grand-Duché pour y obtenir un agrément CSSF. C’est de la consultance « regulatory IT ». Plus généralement, nous essayons d’attirer des sociétés au Luxembourg en leur offrant ce qu’elles recherchent : du conseil, des ressources IT et même des investissements. Dans ce dernier domaine, le Luxembourg Seed Fund est en train d’être créé

par des acteurs publics et privés. Doté de 20 millions, il se fixe d’investir dans des start-ups présentes au Luxembourg, qu’elles sortent de l’université
ou qu’elles arrivent de l’étranger. Enfin, des Fonds comme par exemple le « One Ragtime » de Stéphanie Hospital se créent. C’est une l’ancienne présidente du réseau start-up Orange. Elle vise de lever entre 50 et 100 millions pour investir dans des Series A.

OÙ EN ESTLE PROJET MEGA ?
Nous avons dépassé les 24 millions d’utilisateurs, avec 35000 nouveaux clients par jour. Le site « Alexa » nous classe désormais parmi les 400 sites les plus utilisés au monde ! Je suis un petit actionnaire, mais l’idée était surtout de sécuriser le savoir-faire technique et d’attirer la firme au Grand-Duché. MEGA dispose d’une bande passante de 400 gigabites par seconde,
loin devant tout autre utilisateur au Luxembourg et occupe 25 petabites, soit 25 millions de Gigabites. L’arrivée de Mega au Grand-Duché a d’ailleurs permis de débloquer la situation concernant le prix de la bande passante, qui était trop élevé. Il y a une 

évolution actuellement dans l’actionnariat de Mega pour lisser l’image de la firme, mais cela

ne change rien à la qualité et à la sécurité.

 

« Mega occupe 25 petabites dans les Datacentres luxembourgeois, soit 25 millions de Gigabites. »

Xavier Buck

COMMENT LES ENTREPRENEURS ET LES ENTREPRISES PEUVENT-ILS S’ADAPTER AU NOUVEAU MONDE « TRANSPARENT » ?
Il doivent comprendre l’importance de la protection des données, en particulier celles de leurs clients. La nouvelle loi « Data Privacy and Network Security Infrastructure » que l’Europe va adopter impose des standards plus exigeants. Les sociétés doivent s’organiser en conséquence, que ce soit pour l’encryptage, la surveillance des flux de données et bien sûr la mise à jour des logiciels et de l’infrastructure.

DANS QUOI AVEZ- VOUS INVESTI À TITRE PERSONNEL ?

Dans ma vie, j’ai investi dans une vingtaine de start-ups. Cela va de la domotique au recrutement en passant par la vente en ligne de vaches où nous avons 4000 fermes inscrites en Serbie ! J’ai déjà fait quelques exits, notamment avec Open Registry, qui a été revendue 19,6 millions d’euros à
NCC, une société listée à Londres. La bonne nouvelle,

c’est qu’aujourd’hui tout le monde veut être associé aux entrepreneurs : les BIG4, les banques,

les cabinets d’avocats, l’État... Peu savent ce qui est réellement nécessaire ou souhaitent investir les sommes requises, mais cela crée un écosystème favorable pour l’avenir de l’économie du Luxembourg.